Nanterre info - 422 : Juin 2017

Archives

Mode d'emploi

Collapse

Uncollapse

Groupe Socialiste

rachidtayeb_422.jpg

L’emploi, une cause nationale

L

e 7 mai dernier en élisant Emmanuel Macron avec 83 % des suffrages exprimés, nous avons réaffirmé notre attachement aux valeurs républicaines.
Le nouveau président de la République dans son discours d’investiture s’est engagé à faire de l’emploi une de ses priorités.
Nous lui souhaitons de réussir dans cette mission difficile mais pas impossible à condition de s’inscrire dans notre tradition sociale en la matière à savoir : la lutte contre les délocalisations, la création d’emplois viables accompagnés d’un revenu décent pour tous et un dialogue social moderne et apaisé.
L’intérêt des salariés ne saurait être détaché de celui des entreprises. Il faut mettre fin à la cupidité des actionnaires qui détruisent les entreprises et fatalement les emplois.
Bien que l’emploi soit une compétence de l’État, la ville de Nanterre a fait le choix d’apporter son soutien aux demandeurs d’emploi nanterriens.
En effet, nous disposons de plusieurs outils d’accompagnement notamment pour les plus éloignés du marché de l’emploi : la Maison de l’emploi et de la formation (MEF) créée en 2005, des conventions avec différents partenaires y compris pour des jeunes diplômés qui ont des difficultés à accéder à un premier emploi.
Nous construisons une relation de confiance avec les entreprises de notre territoire pour permettre au maximum de Nanterriens de bénéficier de cet important vivier d’emplois, sans oublier notre accompagnement de jeunes créateurs d’entreprise, via le dispositif Coup de pouce et notre service du développement local pour le commerce et l’artisanat.
Par ailleurs, la ville de Nanterre soutient le développement de l’économie sociale et solidaire qui est un secteur pourvoyeur d’emplois considérable et non délocalisable.
La ville apporte un soutien particulier aux Nanterriens les plus éloignés de l’emploi en développant un nombre considérable d’heures d’insertion : 130 000 heures sur l’Arena, 60 000 heures sur l’opération Cœur de quartier. Nous en espérons autant dans le cadre des futurs chantiers du tracé Éole et sur l’opération des Papeteries de la Seine. La quasi-totalité de nos marchés publics comportent, également, une partie d’heures d’insertion.
Enfin, dans quelques jours, nous nous rendrons aux urnes pour élire notre député qui aura la responsabilité de représenter notre territoire à l’Assemblée Nationale. Nous lui suggérons de porter ces quelques propositions indispensables pour un développement harmonieux dans notre territoire :
• Mettre fin à la baisse des dotations de l’État pour les collectivités territoriales (75 % des investissements publics).
• Construire des logements à des prix abordables pour que tous les salariés de notre territoire puissent accéder à un logement décent.
• Soutenir les villes qui font le choix d’intervenir en matière d’emploi.
• Investir massivement dans un plan de formation adapté pour les jeunes et les demandeurs d’emploi peu ou pas qualifiés (seuls 10 % des demandeurs d’emploi accèdent à la formation aujourd’hui).
• Renforcer l’accompagnement des jeunes créateurs d’entreprise.
• Soutenir les collectivités qui s’engagent dans la rénovation de l’habitat et du patrimoine et contribuent ainsi à une rénovation durable.
• Soutenir le développement de l’économie sociale et solidaire.

La lutte contre le chômage doit devenir une cause nationale où le pragmatisme et le bon sens l’emportent sur les dogmes et les postures.

Rachid Tayeb

Groupe Socialiste

Retrouvez nous sur www.ps-nanterre.net

logotest5.png Notre Emag ne prend pas en charge la lecture sur mobile pour le moment. Nous vous invitons à le consulter sur tablette ou ordinateur. Continuer tout de même