Nanterre info - 427 : décembre 2017

Archives

Mode d'emploi

Collapse

Uncollapse

rugby_427.jpg

LE RACING ENTRE DANS L’ARÈNE

C’est un peu Noël avant l’heure pour les joueurs du Racing 92 ! L’équipe disputera en eff et son premier match sur la pelouse de la U Arena, vendredi 22 décembre, face au Stade Toulousain, à l'occasion de la treizième journée de Top 14. Le président Jacky Lorenzetti promet un « vrai match de gala entre deux équipes qui se connaissent bien et s’apprécient ».
La rencontre sera non moins inoubliable pour les douze jeunes joueurs du Racing Nanterre Rugby qui offi cieront en tant que ramasseurs de balles. Six autres avaient eu le privilège d’accompagner les internationaux de l’équipe de France au moment de leur entrée sur le terrain le 25 novembre, avant le coup d’envoi du test-match contre le Japon.


TOP 14
Vendredi 22 décembre à 20h45

U ARENA
Réservation : billeterie-racing92.fr

Retour En avant

Rugby / Pratiques urbaines

Un Samoan à Nanterre

Mercredi 21 novembre, Census Johnston, le nouveau parrain du Racing Nanterre rugby, rencontrait les jeunes joueurs nanterriens sur la pelouse du stade Vincent-Pascucci.

« Tu peux signer mon casque ? ». Du haut de ses 7 ans, Virgile ne scille pas devant le colosse d’1,89 mètre qui lui fait face. Et si sa blondeur angélique contraste avec le teint haut en couleur de son interlocuteur, il a au moins deux points en commun avec lui : la passion du rugby et le maillot ciel et blanc. Virgile et Census Johnston appartiennent en effet au même club, le Racing 92. L’un fait ses premières armes au sein de l’école de rugby de Nanterre depuis la rentrée ; l’autre a rejoint les rangs du club francilien au printemps dernier, au poste de pilier droit. Et c’est en parrain qu’il est venu rendre visite aux jeunes joueurs et joueuses, mercredi 21 novembre, au stade Vincent Pascucci, sur les bords de Seine.
À 36 ans, Census Johnston est sans doute le plus français des Samoans. Il débute sa carrière à Auckland avant de rejoindre le Biarritz Olympique en 2005. Avec le BO, il remporte un titre de champion de France et atteint la fi nale de Coupe d’Europe. Après une parenthèse de trois ans chez les Saracens de Londres, Census Johnston poursuit sa carrière au Stade Toulousain où, en huit ans de bons et loyaux services, il contribue au sacre européen de 2010 et à la conquête de deux boucliers de Brennus en 2011 et 2012. Et s’il n’a vécu que quelques mois aux Samoas où le rugby est une véritable religion, le joueur est très attaché à son archipel d’origine : il comptabilise soixante sélections et trois coupes du monde sous le maillot Samoan.

SOUTENIR LA JEUNE GÉNÉRATION
Blessé au mollet, le nouveau parrain n’a pas pu jouer avec les jeunes rugbymen comme l’avait fait l’an dernier son illustre prédécesseur, le demi d’ouverture Dan Carter. Mais il a répondu à toutes les questions, dans un français parfaitement maîtrisé. « C’est important de donner de son temps pour soutenir la jeune génération et l’encourager à aller le plus loin possible », commente-t-il. Avant de quitter le terrain, Census Johnston a insisté sur l’importance du sérieux à l’entraînement, pour progresser et faire progresser son équipe. Gageons qu’il aura à cœur de faire de même lors du premier match du Racing 92 à la U Arena contre le Stade Toulousain, son précédent club et le meilleur ennemi des Ciel et Blanc.

Orientez votre tablette horizontalement pour profiter des contenus enrichis.

logotest5.png Notre Emag ne prend pas en charge la lecture sur mobile pour le moment. Nous vous invitons à le consulter sur tablette ou ordinateur. Continuer tout de même