Nanterre info - 457 : Décembre 2020

Archives

Mode d'emploi

Collapse

Uncollapse

NI457-p18-gare-lead-credit-Claire-Macel.jpg La nouvelle gare Nanterre-La-Folie entrera en service fin 2022 avec l’arrivée du RER E.
NI457-p18-plan-tram1b-credit-IDF-Mobilites.jpg

Le Tram 1 prolongé

Le projet de prolongement du Tram 1 de Colombes vers Nanterre et Rueil-Malmaison a été déclaré d’utilité publique le 8 octobre dernier par le préfet. Cette décision confirme la liaison du Petit-Nanterre à Rueil, en passant par la place de la Boule, à l’horizon 2028 pour le tronçon Petit-Nanterre - Hôtel de ville de Nanterre. Pour le second tronçon, qui reliera l’hôtel de ville à Rueil, il est prévu à l’horizon 2030. Chaque jour, 64 000 voyageurs devraient emprunter ce prolongement comptant 15 stations supplémentaires sur un parcours de 7,5 km. Ici encore, la ville reste particulièrement vigilante au maintien de la nature en ville, ces grands projets de transports devant constituer un facteur d’apaisement de la commune avec une qualité paysagère et environnementale accrue

Retour En avant

Toute ville

Une ville ultra desservie et verte !

Avec deux nouvelles gares à l’horizon 2030, Nanterre-La-Boule et Nanterre-La-Folie, l’offre de transports en commun à disposition des habitants va nettement évoluer. Mais ce ne sera pas au prix de la nature en ville.

Dans un futur pas si lointain, il faudra moins de dix minutes pour rejoindre Pont de Sèvres (contre 37 aujourd’hui) et un quart d’heure pour se rendre à la station Saint-Denis-Pleyel (contre 26 minutes aujourd’hui). Nanterre, déjà desservie par le RER A, le Transilien et plusieurs lignes de bus, va voir une augmentation considérable de sa desserte de transports en commun d’ici aux dix années à venir. L’arrivée du RER E en gare de Nanterre-La-Folie, aux Groues, est en effet annoncée pour la fin 2022 et celle de la ligne 15 du métro, à l’horizon 2030, dans le cadre du Grand Paris Express. Cette nouvelle ligne 15, dans son tronçon Ouest, reliera les stations Pont-de-Sèvres à Saint-Denis-Pleyel en passant par les gares Nanterre-La-Boule et Nanterre La-Folie.

Attention aux arbres et aux places de vélos

À l’heure où la Société du Grand Paris (SGP) et Île-de-France mobilités finalisent le cahier des charges du Grand Paris Express, la municipalité de Nanterre veille au grain. Chaque fois que l’occasion lui est donnée, elle alerte la SGP sur la préservation de la nature en ville, qui ne doit pas constituer une variable d’ajustement des projets de transports en commun. La ville exige ainsi la garantie du maintien du patrimoine arboré. En outre, s’il était démontré que l’abattage de certains arbres est inévitable, il faudrait alors le compenser par de nouvelles plantations. À ce jour, la SGP s’est engagée à compenser un arbre abattu par 1,5 arbre. Au même titre que la nature en ville, le développement des circulations douces est un autre enjeu défendu par la municipalité. Pour l’instant, elle considère que le nombre de places prévues pour le stationnement des vélos aux abords des deux nouvelles gares n’est pas suffisant, au regard des 65 à 70 000 voyages quotidiens qu’elles devraient comptabiliser. Là encore, elle compte bien se faire entendre et obtenir un nouveau dimensionnement de l’offre. Affaire à suivre…

Orientez votre tablette horizontalement pour profiter des contenus enrichis.

logotest5.png Notre Emag ne prend pas en charge la lecture sur mobile pour le moment. Nous vous invitons à le consulter sur tablette ou ordinateur. Continuer tout de même