Nanterre info - 437 : Novembre 2018

Archives

Mode d'emploi

Collapse

Uncollapse

culture-credit-Willow-Evann_437.jpg Queen Blood, pièce chorégraphiée pour huit femmes.
Retour En avant

Création

Du bitume à la scène

La Maison Daniel-Féry accueille du 30 novembre au 1er décembre la 4e édition des Premières Scènes hip-hop, deux jours qui mêleront spectacles, stage et rencontre tout public.

La scène hip-hop réunit aujourd’hui plusieurs générations de chorégraphes. Si les anciens, qui ont dépassé la cinquantaine, ont été les porte-paroles du mouvement à ses débuts, les plus jeunes ont bénéficié de l’engouement de la danse contemporaine pour les formes urbaines. Pour autant, tous ont dû délaisser les battles de rue pour plonger dans le grand bain de la création. Pour aider les jeunes chorégraphes à faire leurs premiers pas sur scène et impulser la dynamique nécessaire à l'émergence de pratiquants, la ville organise depuis 2015 les Premières Scènes hip-hop, deux jours consacrés à la création, entre spectacles, stage et rencontre tout public.

« Six compagnies se produiront cette année, explique Sandrine Deguilhem, programmatrice des musiques actuelles et de la danse hip-hop à la Maison de la musique. Cinq ont été accueillies en résidence : nous les avons aidées à créer un spectacle en mettant à leur disposition un lieu et des moyens techniques. » Pour donner plus de visibilité encore à ces jeunes talents, la Maison Daniel-Féry s’est associée à la structure Moov’n Aktion qui organise le festival Danse Hip-Hop Tanz en Seine-Saint-Denis et propose un parcours de diffusion et d’actions culturelles sur une saison. « Certains de nos jeunes talents sont devenus des figures incontournables de la scène hip-hop, ajoute encore Sandrine Deguilhem. Ousmane Sy est aujourd’hui codirecteur, avec le collectif FAIR(E), du Centre chorégraphique national de Rennes et de Bretagne, Bintou Dembélé prépare une création pour l’Opéra Bastille et Philippe Almeida est chorégraphe du Jeune Ballet Européen. » Il présentera le samedi 1er décembre, Substance, une pièce alliant breakdance et danse contemporaine. Précédemment, on aura applaudi l’art du maniement de la canne et du chapeau de Slyde Lomalakane (lire ci-dessous) et le duo formé par Camille Simon et Colline Aubry. Au programme du vendredi, la Nubian Soul Academy de Khady Fofana – huit élèves âgés de 12 à 20 ans donneront à voir les prouesses qui les ont menés de Villeneuve-la-Garenne à Las Vegas –, le flow de Sandrine Monar et la puissance de Queen Blood, une pièce chorégraphiée par Ousmane Sy pour huit femmes. Si vous souhaitez vous initier au six steps, deux solutions s’offrent à vous le samedi 1er décembre : assister au stage animé par Sandrine Monar, chorégraphe de la compagnie Flowésie (de 16h à 18h) ou participer au brunch (de 15h à 20h), un rendez-vous 100 % hip-hop lifestyle pour chiner, danser, échanger…

Orientez votre tablette horizontalement pour profiter des contenus enrichis.

logotest5.png Notre Emag ne prend pas en charge la lecture sur mobile pour le moment. Nous vous invitons à le consulter sur tablette ou ordinateur. Continuer tout de même