Nanterre info - 435 : Septembre 2018

Archives

Mode d'emploi

Collapse

Uncollapse

en-classe.jpg
Retour En avant

Rentrée scolaire 2018-2019

Douze en classe

Des classes aux effectifs réduits pour mieux apprendre. Pendant l’année 2017-2018, quinze classes nanterriennes ont testé ce dispositif. De nouvelles les rejoindront en cette rentrée 2018-2019.

« 100 % de réussite en CP. » La réforme mise en œuvre par l’Éducation nationale à la dernière rentrée affiche clairement ses objectifs. Appliquée progressivement dans les établissements d’éducation prioritaire, elle vise en effet à favoriser les apprentissages et à garantir l’acquisition des savoirs fondamentaux. Comment ? En réduisant les effectifs à douze élèves par classe. L’an passé, comme 56 000 enfants scolarisés en CP dans un établissement d’éducation prioritaire renforcé (REP +), 180 petits Nanterriens ont pu apprendre à lire, à écrire et à compter dans des classes ne comptant pas plus de douze enfants. Étaient concernées quatre écoles élémentaires : Pablo -Picasso, Robespierre, Jacques-Decour A et Jacques-Decour B.
Un an plus tard, les enseignants reconnaissent les bienfaits du dispositif sur les apprentissages mais aussi sur la classe : climat plus apaisé, élèves plus en confiance, échanges facilités entre les enfants… Un constat rassurant car cette année, ce sont les CE1 de REP + et les CP de REP qui en profiteront. À Nanterre, cela nécessitera l’ouverture de 25 nouvelles classes. Pour accompagner au mieux cette mesure qui lui est imposée et pour trouver des salles de classe appropriées, la ville a travaillé toute l’année avec les directions d’écoles et l’inspection académique. Leur objectif : ne pas cloisonner les salles existantes en les séparant d’un simple rideau, par exemple. À la facilité, ils ont préféré l’efficacité. Les services municipaux se sont donc attachés à trouver des salles vacantes et à repenser, si nécessaire et au cas par cas, l’organisation des écoles. Une seule exception : l’école Elsa-Triolet où deux enseignants interviendront dans une même classe. Et pour l’équipement en matériels, la ville a dû s’acquitter d’une facture de 42 000 euros.

Orientez votre tablette horizontalement pour profiter des contenus enrichis.

logotest5.png Notre Emag ne prend pas en charge la lecture sur mobile pour le moment. Nous vous invitons à le consulter sur tablette ou ordinateur. Continuer tout de même