Nanterre info - 432 : Mai 2018

Archives

Mode d'emploi

Collapse

Uncollapse

ecolesayadok.jpg

Aider les propriétaires

Dans le cadre du dispositif Nanterre Habitat Plus, la ville accompagne les propriétaires qui souhaitent réaliser des travaux de rénovation énergétique. Sur les dix copropriétés en lice, huit projets visent le niveau BBC. S’agissant des logements individuels, onze projets ont été accompagnés en 2017 avec un taux de financement de 44 % et un gain énergétique de 36 % en moyenne.
Qui contacter ? Soliha : 01 55 17 19 68 ou contact@nanterrehabitatplus.org.

Retour En avant

Développement durable

L'écoconstruction pour une ville durable

La ville mène depuis plus de dix ans une politique volontariste et exemplaire en faveur de l’écoconstruction. Panorama non exhaustif de quelques réalisations.

En adoptant un plan climat énergie territorial en 2007 et un plan climat air énergie territorial en 2015, Nanterre s’est engagée à maîtriser ses consommations d'énergie pour réduire les émissions de gaz à effet de serre. La ville exige aussi des constructeurs un haut niveau de performance énergétique pour toute construction neuve, soit par des mesures incitatives (chartes qualité et cahiers de préconisations), soit en imposant, via les aménageurs que sont la Semna et Paris-La Défense (ex Epadesa), l’obtention de label et de certification dans les zones relevant de l’aménagement public. Bien des réalisations illustrent ces engagements.
Deux écoquartiers sont sortis de terre en moins de dix ans. Tous deux présentent des installations remarquables. À Sainte-Geneviève, le chauffage est issu de la valorisation des calories contenues dans les eaux usées. Cette expérimentation à l’échelle d’un quartier est une première en France. À l’écoquartier Hoche, entièrement BBC (bâtiment basse consommation), 80 % du chauffage est produit au bois grâce à une chaufferie bi-énergie. Autre projet de référence, Cœur de quartier. Le secteur en cours de construction entre les Provinces-Françaises et l’université sera alimenté à 40 % en énergie renouvelable pour les consommations en chauffage, ventilation, éclairage et eau chaude.
Le panorama serait incomplet sans l’évocation de la construction d’écoles écoresponsables : la plus récente, l’école Abdelmalek-Sayad, ouverte en 2013, est le premier bâtiment communal à énergie positive. Il produit plus d’énergie qu'il n'en consomme, à l’instar des constructions neuves réalisées en 2017 dans les centres de loisirs Romain-Rolland et Joliot-Curie.

Des rénovations exemplaires
La ville œuvre également dans le domaine de la rénovation de son patrimoine. On retrouve là aussi une intervention exemplaire dans le domaine scolaire, notamment à l’école des Pâquerettes, actuellement en cours d’extension et de rénovation au Petit-Nanterre. Le bâti neuf sera à énergie positive et les bâtiments existants seront rénovés au niveau BBC-rénovation. Le groupe scolaire est en outre équipé de panneaux photovoltaïques, comme les écoles Jules-Ferry et Paul-Langevin.
S’agissant des équipements sportifs, la ville a réalisé en 2016 d’importants travaux de rénovation thermique au palais des sports Maurice-Thorez et au gymnase Paul-Vaillant-Couturier. Les panneaux photovoltaïques, installés sur la couverture des tennis du palais des sports, produiront l’électricité qui alimentera la pompe à chaleur, laquelle chauffera le bâtiment et l’eau de la piscine. Cette réalisation s’inscrit dans la continuité des efforts consentis pour diminuer l’impact environnemental et améliorer le confort des usagers.

Orientez votre tablette horizontalement pour profiter des contenus enrichis.

logotest5.png Notre Emag ne prend pas en charge la lecture sur mobile pour le moment. Nous vous invitons à le consulter sur tablette ou ordinateur. Continuer tout de même