En direct

Retour

Emploi/Insertion

Un intermédiaire précieux

Par Guillaume Gesret

NI462-p9-actu-grande-image-credit-Claire-Macel.jpg

La Maison de l’emploi et de la formation (MEF) de Nanterre joue les intermédiaires entre les habitants et les entreprises. À la clé de ce travail de l’ombre : de l’emploi.

Naima Bechiri, 23 ans, vient de signer un contrat d’apprentissage grâce à la MEF qui lui a présenté le chargé de recrutement de Babychou services. Cette entreprise spécialisée dans la garde d’enfant à domicile a fait passer l’entretien à cette jeune femme en CAP petite enfance dans les locaux de la MEF. « Le rendez-vous s’est bien passé, l’équipe de la MEF a “appuyé” ma candidature, cela fait sans doute la différence. » Naima n’est pas la seule à se réjouir de cette embauche, Florent Gherbi, directeur des agences Babychou de Nanterre et Rueil, confirme que l’entremise de la structure municipale facilite la rencontre avec des candidats motivés, comme Naima. « Les équipes de la MEF identifient bien nos attentes et présélectionnent des personnes fiables. » Les professionnels de la MEF prennent le temps de connaître et de cerner les qualités des personnes inscrites dans les dispositifs qu’elle propose (mission locale, Plie, espace insertion).

En lien permanent avec les entreprises
Lilia Guenane, gérante de la bijouterie MOA dans le quartier de la gare Université, a aussi sollicité la MEF lorsqu’elle a ouvert sa nouvelle boutique il y a quelques semaines. « Je cherchais une vendeuse et je souhaitais qu’elle habite Nanterre pour qu’elle ne soit pas tributaire des aléas des transports. » Au bout du fil, la gérante échange avec Johanna Tinel, en charge des relations aux entreprises à la MEF. Cette dernière lui apprend que l’État aide les entreprises qui recrutent des apprentis dans le cadre du plan de relance. « C’est la meilleure information qui m’a été donnée puisque si j’avais recruté une vendeuse en CDI, je crois qu’en raison du confinement je n’aurais pas supporté les charges. Alors que l’apprentie, j’arrive à la rémunérer », explique Lilia Guenane.
À la MEF, les équipes sont en lien permanent avec les entreprises. « Surtout avec les petites et moyennes sociétés, les artisans et les commerçants », précise Johanna Tinel. Elle passe beaucoup de temps au téléphone pour les informer des dispositifs d’incitation au recrutement. « Les petites structures n’ont ni le temps ni les moyens de connaître toutes les aides de l’État, à l’image des emplois francs qui concernent les habitants des quartiers prioritaires de la politique de la ville ou le dispositif #1jeune1solution, qui facilite le recrutement des apprentis. C’est le rôle de la MEF de leur apporter cette expertise. »

MEF : 6, avenue Lénine. Tél. : 01 47 29 96 40

NANTERRE-EMPLOI.FR