Nanterre info - 464 : Été 2021

Archives

Mode d'emploi

Collapse

Uncollapse

Groupe EELV, Génération.s, Citoyens

Groupe_eelv-generations-citoyens.jpg

Plus que jamais, restons unis pour préserver nos valeurs et réaliser nos projets écologistes et solidaires

À l’heure où nous écrivons ces lignes, nous ne connaissons pas encore les résultats du second tour des élections départementales et régionales qui se sont tenues en juin. Toutefois, nous sommes d’ores et déjà en mesure d’en tirer les premiers enseignements. Nous remercions tout d’abord les nombreu·ses·x Nanterrien·ne·s qui ont apporté leurs voix à nos candidat·e·s que ce soit aux régionales, comme aux départementales, en réalisant 13,43 % pour Julien Bayou aux régionales, 14,21 % pour Emmanuelle Fossati et Olivier Rassemusse sur Nanterre 1 et 11,44 % pour Lise Cortes et Jacques Moulin sur Nanterre 2. Au niveau régional, la liste Écologie Évidemment est arrivée en première position des listes de gauche. Et nous espérons que le rassemblement au 2e tour avec les listes de Clémentine Autain et d’Audrey Pulvar permettra de diriger la région et de mettre en place une vraie politique écologique et solidaire...
Comme nous le redoutions dans notre tribune du mois de juin, l’abstention a été particulièrement massive, dépassant le seuil des 68 % au niveau national. Par son importance, l’abstention aggrave un climat de scepticisme vis-à-vis de l’action des représentants de la nation dans les instances politiques locales et nationales. Cette rupture de confiance avec nombre de nos concitoyens constitue un terreau idéal pour que des mouvements populistes exploitant les peurs et les rancœurs s’installent comme une alternative possible. Le pourcentage plus faible qu’attendu de suffrages obtenus par le Rassemblement National ne minimise en rien le risque d’émergence dans ce contexte de mouvements destructeurs des fondements de notre pacte social. N’oublions pas que l'extrême droite est déjà arrivée au pouvoir en Europe par les urnes, et qu’elle n’en est sortie que par la force. Cette campagne départementale a cependant mis en exergue le clivage irréconciliable droite/gauche en matière d’action sociale et de protection des plus vulnérables d’entre nous, tant dans la détermination des modes d’action que dans les choix budgétaires.
Dans ce contexte, sans renier nos spécificités, nous devons tout mettre en œuvre avec les mouvements écologistes et solidaires pour unir nos forces autour d’un socle de valeurs communes pour les prochaines échéances électorales, à commencer par les présidentielles dans dix mois.
À Nanterre, ces valeurs sont formalisées dans les 200 engagements de la majorité municipale que nous devons adapter à la crise que nous traversons et à l’expression des attentes des habitants. Dans cette perspective d’élaboration de solutions à la hauteur des enjeux, la dynamique citoyenne des outils participatifs que nous mettons en place sera déterminante. À commencer par celle du conseil citoyen de la transition écologique constitué d’un mix d’habitants volontaires, de citoyens tirés au sort sur les listes électorales, de personnalités qualifiées, d’associations écologistes expertes, d’associations généralistes et d’élus. Il se réunira pour la première fois le 3 juillet. Pour approfondir ces sujets, et faire en sorte que la seule véritable alternative soit écologique et solidaire, nous restons naturellement à votre écoute et disponibles pour échanger avec les Nanterriens et Nanterriennes tout au long de l’été.

Les élus du groupe EELV, Génération.s, Citoyens

eelv.generations.citoyens@mairie-nanterre.fr

logotest5.png Notre Emag ne prend pas en charge la lecture sur mobile pour le moment. Nous vous invitons à le consulter sur tablette ou ordinateur. Continuer tout de même