Nanterre info - 461 : Avril 2021

Archives

Mode d'emploi

Collapse

Uncollapse

Groupe Nanterre Ensemble

Gratitude, sécurité et solidaritéGratitude, sécurité et solidarité

Gratitude, sécurité et solidarité

Un an après, nos vies continuent d’être rythmées par cette forme de guerre imposée par le virus de la Covid. La sémantique du combat n’est finalement pas exagérée tant il s’agit de lutter, à armes parfois iné­gales, contre un ennemi puissant qui atteint chacun de nous dans son intimité, dans sa liberté aussi. Expri­mons tout de suite notre gratitude pour les soignants qui, sans relâche et malgré l’épuisement, continuent de livrer toutes leurs forces pour nous. L’an passé, il y avait ce rendez-vous symbolique qui, à 20h, nous poussait au balcon pour applaudir ceux que nous considérions comme des héros. Cette reconnaissance les avait touchés, encouragés. Rêvons qu’entre le moment où ces lignes sont écrites (mi-mars) et celui où vous les lirez, nous aurons repris ce rituel de gratitude et de cohésion.

Pour l’heure, notre ville souffre de cette crise non seulement sanitaire mais aussi sociale et économique. Nous avons alerté la majorité au conseil municipal de la dégradation accélérée de la sécurité dans nos rues et au pied de nos immeubles. Au cœur même du centre-ville, comme dans les quartiers, les Nan­terriens doivent changer de trottoir, trouver des stratégies pour éviter la violence. Ce n’est pas acceptable. Nos commerçants sont régulière­ment pris pour cible par une dé­linquance qui flambe d’autant que la crise économique sévit. Plus que jamais s’impose la nécessité d’une police municipale de proximité qui puisse protéger et sécuriser les citoyens, jeunes et moins jeunes. C’est une question d’avenir, de dé­mocratie aussi.

Un mot encore pour faire écho à nos interventions lors du dernier conseil au sujet des ambitions de notre ville en matière de dévelop­pement durable. Sachez que nous portons ici la voix de nombre d’entre vous qui s’inquiètent de l’avenir de la Ressourcerie. Fermée depuis plusieurs semaines, elle manque à beaucoup. Ce sont plusieurs dizaines d’emplois en insertion et un modèle économique sain ; c’est aussi un lieu de partage et de vie commune ines­timable. Puisse la ville, à l’instar de tous les autres partenaires de cette association (région, département…), s’engager en vérité pour préserver ce trésor.

Hélène Décis-Lartigau avec Camille Bedin, Christophe Ribault, Madeleine Maufrais et Bilel Boughezala

Pour nous écrire : contact@nanterre-ensemble.fr

logotest5.png Notre Emag ne prend pas en charge la lecture sur mobile pour le moment. Nous vous invitons à le consulter sur tablette ou ordinateur. Continuer tout de même