Nanterre info - 459 : Février 2021

Archives

Mode d'emploi

Collapse

Uncollapse

Groupe Aimer Nanterre

groupe-aimer-nanterre_457.jpg

2021, l’année de la jeunesse à Nanterre

Chères Nanterriennes,
chers Nanterriens,
Aimer Nanterre continue à relayer et à énoncer vos attentes, vos préoccupations et vos souhaits pour notre ville. La famille et l’éducation de vos enfants sont parmi vos priorités, et nous partageons pleinement l’idée de pouvoir offrir à chaque enfant de Nanterre l’orientation de son choix, la formation adaptée à ses capacités et à ses ambitions. Depuis de nombreuses années, nous assistons, avec trop peu de réactions, à une fuite de la matière grise et à une défiance du système scolaire local. En effet, Nanterre ne propose que trop peu de filières d’excellence préparant aux grandes écoles et à des métiers d’exception. Les filières techniques et technologiques souffrent d’un manque de modernité, donc d’attractivité. Ces manques de filières font le jeu des décrocheurs scolaires, des enfants inoccupés et, pour certains, de la délinquance. Les familles habitant à Nanterre, au prix souvent de sacrifices financiers, inscrivent leurs enfants dans les établissements privés du département, qu’ils estiment de meilleure qualité, mieux organisés et surtout plus sécures. Afin de répondre au mieux à toutes vos attentes, nous souhaitons proposer de nouvelles options d’organisation, de choix et d’aménagement de filières scolaires.
Notre ville doit accompagner et encourager la création, sans plus attendre, d’un deuxième collège et lycée privé sous contrat, à Nanterre, accueillant tous les Nanterriens, en recherche de performance, de challenge et d’excellence (notamment de préparation aux grandes écoles), avec des aides financières pour permettre l’accès à toute la population. Nous pourrions également relooker les filières techniques et technologiques, en incitant l’installation d’une école hôtelière et d’un restaurant d’application ouvert aux Nanterriens à des tarifs modiques.
Un regroupement des métiers du sanitaire et social, de l’aide à la personne s’inscrirait totalement dans l’ADN et l’histoire, le présent et l’avenir de notre ville (les formations des métiers liés aux maisons de retraite, par exemple, afin d’encourager les liens intergénérationnels). Enfin, une réflexion sur les métiers du développement durable et de l’écologie, notamment sur la filière construction bois, aurait une portée et un intérêt local ainsi que régional. En effet, beaucoup d’agrandissements de structures, plus légères et à étages, sont réalisés aujourd’hui en bois. Nous terminons notre tribune avec une pensée pour l’ensemble de la communauté éducative de Nanterre, de la maternelle aux lycées, sans oublier notre université !
Donnons à chacun la possibilité de croire à ses rêves !

Alexandre Guillemaud, Samia Boussissi-Poullard et Éric Drouche
Contactez-nous : Aimer Nanterre, B.P. 316, 92003 Nanterre Cedex
contact@aimer-nanterre.fr

logotest5.png Notre Emag ne prend pas en charge la lecture sur mobile pour le moment. Nous vous invitons à le consulter sur tablette ou ordinateur. Continuer tout de même