Nanterre info - 455 : Octobre 2020

Archives

Mode d'emploi

Collapse

Uncollapse

Groupe Nanterre pour toutes et tous

fakedjeanlucok.jpg

Faire progresser l’inclusion

Douze millions de Français sont touchés par le handicap, ce qui représente 20 % de la population française. En 2017, le Premier ministre Édouard Philippe avait annoncé que l’inclusion sociale des personnes en situation de handicap serait une priorité du quinquennat. Cette annonce souffre de graves retards par manque de volonté politique. Ainsi, malgré les promesses, les difficultés de reconnaissance de la profession d’accompagnant des élèves en situation de handicap (AESH), l’inadaptation des classes, une gestion centralisée loin des besoins conduisent à des postes non pourvus et à l’éviction d’enfants en situation de handicap de la scolarité. Retard aussi dans la prise en compte des handicaps liés à l’âge. La crise sanitaire a ainsi révélé le manque cruel de moyens dans les établissements d’hébergement des personnes âgées dépendantes. Enfin, nous constatons tous les jours combien services, commerces, logements sont encore nombreux à ne pas permettre un accès digne à celles et ceux d’entre nous dont le combat quotidien pour vivre avec leur handicap force le respect.

La crise sanitaire que nous connaissons pose des difficultés supplémentaires à l’inclusion. Le confinement a contribué à fragiliser les personnes en situation de handicap, en restreignant leur mobilité et leur accès au droit. Les personnes âgées dépendantes ont durement subi l’isolement lié au confinement, avec des conséquences sociales et psychologiques indéniables.

Dans la continuité du précédent mandat, nous nous sommes engagés à développer les actions municipales en faveur des personnes handicapées, afin de faire de Nanterre une ville plus inclusive. L’inclusion vise avant tout, dans la mesure du possible, à transformer la société en levant les obstacles à l’accessibilité. C’est pourquoi cette responsabilité est partagée : les élus du groupe « Nanterre pour toutes et tous » auront à cœur de rappeler aux institutions concernées (État, Région, Département…) qu’elles doivent également prendre leur part. L’accès au logement adapté et le maintien à domicile des personnes en perte d’autonomie due au handicap ou à l’âge devront être travaillés avec les bailleurs. Parmi les initiatives municipales en faveur de l’inclusion, soulignons que, récemment, un nouveau partenariat a été mis en place avec l’association Creative handicap et a notamment permis d’amorcer la formation des associations à l’accueil des personnes en situation de handicap. Par ailleurs, la réunion de la commission communale pour l’accessibilité se déroulera bientôt. Elle permettra, avec l’ensemble des acteurs concernés, à partir d’un bilan, de proposer des actions à court terme et de tracer des perspectives. Dans le contexte sanitaire actuel, l’enjeu est, plus que jamais, de pouvoir continuer à protéger les plus fragiles tout en leur permettant de ne pas rester sur le bord du chemin.

Mérième Faked et Jean-Luc Jathières.

logotest5.png Notre Emag ne prend pas en charge la lecture sur mobile pour le moment. Nous vous invitons à le consulter sur tablette ou ordinateur. Continuer tout de même