Nanterre info - 454 : Septembre 2020

Archives

Mode d'emploi

Collapse

Uncollapse

Groupe Nanterre pour toutes et tous

bellierkachour.jpg

Des défis à surmonter ensemble pour cette rentrée

La rentrée scolaire qui s’annonce nous impose de relever de nouveaux défis. Avec la fermeture en mars dernier de toutes les écoles, collèges et lycées, mesure prise pour lutter contre l’épidémie de Covid-19, la majorité des élèves n’a pas pu profiter d’un enseignement en présentiel pendant près de trois mois. Si une part non négligeable d’entre eux a bénéficié du dispositif de continuité pédagogique mis en place via les outils de travail à distance, nombre de jeunes élèves nanterriens ont été perdus de vue. Sauf nouvel épisode épidémique, ils ne pourront véritablement renouer avec l’école qu’à cette rentrée.

Tout d’abord, l’évolution de l’épidémie restant une inconnue, toutes les hypothèses, tous les scénarios doivent être pris en compte. En tout état de cause, les règles sanitaires en vigueur à la fin de la précédente année scolaire devraient être conservées – voire renforcées – et la ville de Nanterre continuera à déployer l’investissement humain et financier nécessaire à leur application rigoureuse. Cela est indispensable pour préserver la santé des enfants et des personnels.

Plus préoccupant encore, le confinement et la fermeture de la restauration scolaire ont accentué les difficultés des plus démunis et ont fragilisé de nouvelles populations. Du fait des conséquences sociales de la crise sanitaire, de nombreuses familles ont rencontré de telles difficultés financières qu’il leur a été parfois difficile de proposer une nourriture équilibrée à leurs enfants. C’est la raison pour laquelle la ville a soutenu les associations d’aide alimentaire et continue à travailler avec elles.

Le ministre de l’Éducation nationale a annoncé, dans la circulaire de rentrée 2020, que des moyens dédiés allaient être mobilisés pour assurer l’accompagnement personnalisé des élèves. Nous espérons qu’ils seront à la hauteur des besoins que cette situation sans précédent de fermeture des établissements scolaires a fait émerger. Nous agissons aussi à notre niveau : en juillet, une distribution de tablettes à des élèves des écoles Decour, Robespierre et Picasso a été effectuée en partenariat avec l’État. Tout l’été, la ville de Nanterre a participé au dispositif des vacances apprenantes en mettant à disposition les écoles et le personnel nécessaire. D’autres démarches de plus long terme sont portées par la ville : citons par exemple, dans le quartier du Parc, la cité éducative qui réunit tous les acteurs de l’éducation autour de projets pour les 0-25 ans.

La ville est résolue à renforcer son action au service de l’épanouissement et de la réussite de tous les élèves. Des initiatives sont d’ores et déjà en préparation pour proposer un « contrat éducatif local », principal levier de l’éducation « pour toutes et pour tous » du Nanterre de demain. Car si l’école est le lieu des apprentissages fondamentaux, elle est aussi, avec nos centres de loisirs, celui où nos enfants acquièrent nombre de savoirs informels utiles au « vivre-ensemble ». C’est dans ces moments qu’ils explorent toute la variété des compétences sociales nécessaires à la vie en société, qu’ils intériorisent les valeurs d’équité et de fraternité. Dans le contexte socioéconomique incertain que nous connaissons actuellement, l’action de la ville et ses initiatives Après école sont les compléments indispensables sans lesquels l’excellence scolaire restera un vœu pieu. Vous le comprenez : l’éducation est une priorité absolue de la ville. Soyez certains que nous mobiliserons un haut niveau d’investissement et tous les leviers possibles pour la mise en œuvre de ce projet ambitieux.

Jean-Pierre Bellier, Assia Kachour

logotest5.png Notre Emag ne prend pas en charge la lecture sur mobile pour le moment. Nous vous invitons à le consulter sur tablette ou ordinateur. Continuer tout de même