Nanterre info - 448 : Novembre 2019

Archives

Mode d'emploi

Collapse

Uncollapse

Groupe Gauche Républicaine et Socialiste

André Cassou et Francis Masanès

Des quartiers à la ville

Le dynamisme de la ville de Nanterre s’exprime dans ses quartiers.

En effet, Nanterre a développé depuis très longtemps un tissu diversifié d’associations, de centres sociaux et d’instances de rencontres et de concertations, telles que les conseils de quartiers, qui permettent d’échanger avec les habitants et d’essayer de répondre au mieux à leurs attentes et préoccupations.

Aujourd’hui, le risque est grand d’un développement polarisé de notre ville à deux vitesses.

D’un côté, une gentrification de plus en plus importante, non seulement au centre-ville, au Mont-Valérien, mais aussi en proximité de La Défense. De l’autre côté, une paupérisation de plus en plus forte avec un risque de repli communautaire au sein de quartiers qui se sentent abandonnés.

C’est tout l’enjeu du développement de notre ville demain.

C’est pourquoi il est impératif de réussir les grands chantiers qui sont ouverts comme la rénovation du quartier du Chemin-de-l’Île et celle du Parc Sud. Ces deux quartiers plus particulièrement montrent une faible diversification sociale dans les typologies de logements – ils sont d’ailleurs aujourd’hui de plus en plus souvent refusés par les demandeurs – ainsi qu’une faible offre commerciale. Leur enclavement routier ne favorise pas les interactions avec les autres quartiers de Nanterre.

Le quartier des Groues, futur 11e quartier de Nanterre, constitue un autre enjeu. Celui-ci ne doit pas devenir une simple excroissance du quartier d’affaires de La Défense. Il doit être le plus diversifié possible en y accueillant toutes les catégories de population.

C’est en apportant un soin particulier à la construction et à la rénovation dans les quartiers que l’on pourra créer les conditions du « vivre en commun ». En apportant une réelle diversité sociale, par une diversité dans l’offre de logement, mais aussi par la diversité dans l’offre commerciale, que l’on créera cette dynamique et que l’on pourra lutter contre tous les risques de ghettoïsation. L’école, qui souffre actuellement d’un fort taux d’évitement dans ces quartiers, devra pleinement jouer son rôle dans la démarche d’une ville pour tous.

La ville de Nanterre ne peut se résumer à l’addition de ses quartiers. Il faut voir la démarche de développement de notre ville comme une action résolue et plus générale.

C’est à ce prix que Nanterre sera réellement une ville pour tous.

André Cassou et Francis Masanès

Groupe Gauche Républicaine et Socialiste

grs.nanterre@gmail.com

Facebook : gaucherepublicaineetsocialiste92

logotest5.png Notre Emag ne prend pas en charge la lecture sur mobile pour le moment. Nous vous invitons à le consulter sur tablette ou ordinateur. Continuer tout de même