Nanterre info - 442 : Avril 2019

Archives

Mode d'emploi

Collapse

Uncollapse

Groupe Mouvement Républicain et Citoyen

André Cassou et Francis Masanès

Un bilan globalement positif

En 2014, le programme de la liste Nanterre pour tous a été construit avec les habitants et l’ensemble des formations politiques de la gauche dans le cadre de plusieurs ateliers d’échanges et de partages. Il s’appuyait sur un « bilan largement reconnu par tous comme positif ».

Dans le cadre de ce mandat, deux dé- légations ont été confiées au groupe du Mouvement Républicain et Citoyen : l’habitat et la tranquillité publique. À un an de la fin du mandat, nous rendons compte du travail mis en œuvre.

La politique de l’habitat est constitutive de l’ADN de notre ville : permettre à tous de se loger dans un principe de diversité car notre ville est plurielle ; permettre à chacun de se loger selon ses capacités et ses besoins en aidant les plus modestes à y parvenir par un vigoureux effort de construction de logements sociaux (40 % des 4 200 logements construits depuis 2012). Ainsi, chaque année, plus de 1 100 demandeurs prennent possession d’un logement social en première attribution ou en mutation. Les logements en accession construits profitent à 40 % à des Nanterriens. La construction et la mise en vente de 800 logements en accession encadrée a aussi permis à des locataires issus du parc social et à des jeunes décohabitants de réaliser leur projet d’accession à la propriété, à un coût nettement inférieur à celui du marché (- 30 %).

Nanterre est une ville bâtisseuse dont le dynamisme est reconnu par les pouvoirs publics. Demain, le quartier des Groues constituera le 11e quartier de Nanterre. Au-delà des constructions nouvelles, nous sommes engagés dans des projets de rénovation urbaine qui vont changer demain les quartiers du Parc Sud, du Chemin-de-l’Île, comme hier ceux du Petit-Nanterre ou des Provinces-Françaises au travers du programme Cœur de quartier. Nous sommes fiers d’y participer, même si tout n’est pas parfait : le temps d’attente pour les demandeurs s’allonge, la reprise du contingent préfectoral – aujourd’hui exclusivement réservé au Dalo – prive notre ville de plus de 200 capacités d’attribution chaque année.

En matière de sécurité, après avoir mis en place le service de la tranquillité publique, les médiateurs de nuit et engagé le déploiement de la vidéo-surveillance, notre effort s’est prolongé avec la mise en place de la brigade de lutte contre les incivilités, qui regroupe des policiers municipaux et des agents de surveillance de la voie publique. Le bilan de leur première année d’activité a été présenté au dernier conseil municipal et sera porté à la connaissance des conseils de quartier. Beaucoup, là aussi, reste à faire mais nous progressons avec comme objectif, en coopération avec la police nationale, d’offrir aux Nanterriens une ville plus sûre et plus tranquille.

André Cassou et Francis Masanès

Groupe des élus GRS

logotest5.png Notre Emag ne prend pas en charge la lecture sur mobile pour le moment. Nous vous invitons à le consulter sur tablette ou ordinateur. Continuer tout de même