Nanterre info - 441 : Mars 2019

Archives

Mode d'emploi

Collapse

Uncollapse

Groupe MoDem et Citoyens

29-NI441-p29-modem.jpg

Une opposition constructive… !

L

ord Acton a eu cette formule célèbre : « Le pouvoir tend à corrompre, le pouvoir absolu corrompt absolument. »

C’est dire le rôle de l’opposition dans tout système, en politique ou en entre- prise avec les organisations syndicales, pour dénoncer les dérives, alerter, s’opposer et proposer des solutions, dans un état d’esprit de subsidiarité, pour le bien commun.

Il y a deux façons de s’opposer :

La première façon est de tout critiquer avec virulence et acrimonie...

La deuxième façon est de faire preuve de plus d’humilité pour, avant de s’opposer, se poser les deux bonnes questions : « À leur place ferions-nous mieux ? » Puis, se demander : « Quelles autres solutions proposons-nous ? » Ce rôle d’opposition utile et constructive est le fil rouge de l’opposition tout entière. C’est le souci permanent du groupe MoDem et Citoyens.

Ce fut le cas lors du dernier conseil municipal où notre groupe, par l’intervention de Maguy Edorh, analysait le projet d’orientation budgétaire pour mettre en avant les ressources très importantes de la ville – Nanterre est une des villes les plus riches de France – mais partageait aussi des inquiétudes sur le recul des dotations et le flou des évolutions fiscales autour de la taxe d’habitation que suscite la politique du Gouvernement dans ce domaine.
C’est, toujours dans ce même état d’esprit, que Maguy Edorh alertait par une question orale sur la désertification médicale à Nanterre, avec les départs non remplacés de plusieurs médecins et la proposition de création d’une maison médicale pour faciliter l’implantation de nouveaux médecins. Notre collègue, Touati Ferhat, a approuvé la subvention à une œuvre au bénéfice des enfants palestiniens en rappelant avec émotion son expérience sur place.
Je suis également intervenu pour que soit enfin diligentée la mise en place réelle d’une police municipale si attendue des Nanterriens et demander que le véhicule, affecté à cet usage, sorte enfin du garage pour être sur le terrain… J’ai également eu l’occasion d’intervenir sur la politique de développement durable qui devrait laisser plus de place à la végétalisation des espaces et éviter la densification urbaine trop excessive telle qu’on peut l’observer dans le quartier de Nanterre Université (le nouveau quartier, les Groues).

Dans toutes ces interventions, notre groupe a eu le souci d’éviter l’agressivité inutile, ce qui n’est pas constructif, et d’avoir avant tout le souci de l’intérêt des Nanterriens. Avec le mouvement des gilets jaunes, les Français ont montré qu’ils avaient une envie de dialogue et de débat. Notre rôle, en tant qu’élus, est de faire vivre le dialogue dans le respect des personnes et le refus de la violence. C’est la vocation du centre républicain que d’incarner cet équilibre entre l’intransigeance républicaine et l’ouverture au débat. À Nanterre, ville à l’immense potentiel, le temps va venir d’en faire un projet rassembleur, crédible et porteur d’avenir.

Gilles Norroy

Pour nous contacter : 07 63 18 53 58

logotest5.png Notre Emag ne prend pas en charge la lecture sur mobile pour le moment. Nous vous invitons à le consulter sur tablette ou ordinateur. Continuer tout de même