Nanterre info - 436 : Octobre 2018

Archives

Mode d'emploi

Collapse

Uncollapse

Groupe Europe écologie les verts

AlexisMartin.jpg

On doit tous s’y mettre, ça chauffe !

L

e 9 septembre dernier, lors de la marche pour le climat, nous étions plus de 50 000 à converger vers la place de la République à l’appel des ONG écologistes. Cette marche était un évènement mondial et avait un écho particulier en France à la suite du cri d’alarme et de la démission surprise de Nicolas Hulot.

Cette démission de Nicolas Hulot m’attriste, car nous n’avons plus le luxe d’attendre un changement de Gouvernement ou un changement radical de société. Certes, son maintien au sein du Gouvernement devenait chaque jour un peu plus impossible suite aux nombreux arbitrages perdus et au fait qu’il était seul contre tous les autres ministres. C’est maintenant qu’il faut agir, comme l’a affirmé António Guterres, secrétaire général de l’ONU, l’humanité n’a plus que deux ans pour agir face au réchauffement climatique avant de subir « des conséquences désastreuses pour les humains et les systèmes naturels qui nous soutiennent ».

Il devient d’ailleurs évident que le réchauffement climatique est devenu un problème de l’instant. Cet été, nous avons ainsi connu des vagues de canicule sans précédent et des incendies ont ravagé de nombreux pays : Suède, Grèce, Lettonie, Finlande, etc. Aujourd’hui, ce sont les typhons et ouragans qui sèment le chaos aux Philippines et aux USA. D’ores et déjà, selon la FAO, le nombre de personnes sous-alimentées, estimée à 821 millions, a augmenté pour la 3e année d’affilée. Le dérèglement climatique en est la cause directe. Et, selon les projections de l’ONU, il y aura plus d’un milliard de réfugiés climatiques en 2050 ! Seront-ils en mesure d’identifier une terre d’accueil avec des conditions d’habitabilité objectivement enviables… ? Rappelons également le dernier rapport de la Cour des comptes européennes évoquant plus de 400 000 décès annuels prématurés au sein de l’UE à cause de la pollution de l’air.

Ce tableau est bien sombre, mais il ne faut pas qu’il masque le fait qu’aller vers une société plus écologique est une chance : meilleure qualité de vie, meilleure santé, respect des animaux, plus de solidarité et de répartition des richesses.

En tant que groupe local EELV de Nanterre, nous nous inscrivons dans une écologie positive de l’action. Bien sûr, nous estimons qu’un « changement de paradigme » est nécessaire pour concilier l’écologie avec une économie détachée de l’impératif de croissance continue et de la société de consommation. Mais, nous souhaitons surtout répondre à l’urgence en mobilisant au quotidien TOUS les acteurs – États, entreprises, collectivités, particuliers – sur des enjeux concrets du quotidien. Nous saluons d’ailleurs la première édition du World CleanUp Day, qui a eu lieu dans le monde entier le 15 septembre dernier, et qui fut un vrai succès avec plus de 1 000 évènements organisés en France. La déclinaison nanterrienne à l’initiative de Lise, une jeune fille de 10 ans, a permis à près de 40 nanterriens de ramasser les déchets dans le centre-ville, le Chemin-de-l’Île ou le Vieux-Pont. 22 kg de déchets ont ainsi pu être ramassés. De nombreux encouragements des Nanterriens ont été entendus sur tout le parcours.

Ces encouragements dans ce contexte d’urgence nous appellent à être créatifs et à renouveler régulièrement ce type d’initiatives pour qu’elles s’inscrivent pleine- ment dans notre quotidien. Nous serons à vos côtés, parce qu’il n’y a pas d’écologie sans écologistes !

Alexis Martin

eelv.nanterre@gmail.com

logotest5.png Notre Emag ne prend pas en charge la lecture sur mobile pour le moment. Nous vous invitons à le consulter sur tablette ou ordinateur. Continuer tout de même