Nanterre info - 458 : Janvier 2021

Archives

Mode d'emploi

Collapse

Uncollapse

NI458-p24-jon-bulle-credit-Claire-Macel.jpg Jon Avdiu « J’étais de loin le plus jeune. Au départ, j’ai dû m’accrocher pour suivre le rythme. »
NI458-p24-maxime-bulle-credit-Claire-Macel.jpg Maxime Thenu « J’ai toutes les cartes en main, tout est possible ! »
Retour En avant

Sports / portraits

En âge de rêver

À Nanterre, Jon Avdiu, 15 ans, et Maxime Thenu, 18 ans, sont considérés comme des espoirs de la natation française. Les deux adolescents ne cachent pas leurs ambitions olympiques.

Jon Avdiu, le dauphin de l’ESN

Quand il a commencé la natation à l’Entente sportive nanterrienne à l’âge de 8 ans, ses coachs ont tout de suite perçu le potentiel hors norme du garçon. Rapidement, Jon prend goût aux longues séances d’entraînement dans le bassin du Palais des sports. À 12 ans, alors qu’il a déjà glané plusieurs médailles dans les championnats des catégories poussins et benjamins, le club le surclasse en lui donnant accès au groupe élite qui rassemble les meilleurs nageurs de Nanterre. « J’étais de loin le plus jeune. Au départ, j’ai dû m’accrocher pour suivre le rythme. » En côtoyant d’autres nageurs plus âgés que lui, comme Nail Allal ou Amandine Dias de Sousa, Jon progresse. Grâce aussi à son entraîneur, Fred, il se qualifie dans les finales A du championnat de France au printemps 2019. Il décroche deux titres de vice-champion de France dans les épreuves de 50 m dos et 100 m nage libre dans la catégorie jeunes. Aujourd’hui, il évolue chez les juniors. Cette saison, Jon s’entraîne tous les jours après le lycée. « Je ne suis pas en sport-études mais j’arrive à aménager mon emploi du temps. » Il consent tous ces sacrifices dans un seul espoir : monter sur le podium des championnats de France au printemps 2021. « C’est mon objectif à court terme, mais je vois plus loin. Je rêve de participer aux JO de Paris en 2024. » La compétition de natation se déroulera à l’Arena à Nanterre (voir notre article), Jon aura alors 19 ans…

Maxime Thenu, les JO en ligne de mire

Du haut de ses 18 ans, Maxime est une figure montante de la natation française. Le jeune homme nage le 50 m en 23 s 07 et le 100 m en 52 s 03. Ces chronos le classent parmi les meilleurs sprinteurs de son âge. Après être passé par l’Insep (Institut national du sport, de l’expertise et de la performance) à 15 ans, puis par un cursus de sport-études à Chartres, le nageur a rejoint cet été le tout nouveau club de natation Les Étoiles. Cette structure privée, accueillie dans les piscines de Puteaux et de l’université de Nanterre depuis la rentrée, est parrainée par les champions de natation Camille Lacourt, Jérémy Stravius et Grégory Mallet. « Quand le coach Olivier Sangaria m’a proposé d’intégrer le groupe des Étoiles, je me suis senti honoré, confie Maxime. Ce club a pour but d’accompagner des jeunes nageurs dans leur vie sportive, avec en ligne de mire les Jeux de Paris 2024. » Pour atteindre cet objectif ultime, Maxime s’entraîne tel un acharné dans le bassin olympique de la fac de Nanterre. Et quand il ne fait pas des longueurs, il suit les cours de première année de licence Staps. « Je passe mes journées sur le campus. En plus, je vis dans une résidence étudiante sur place, c’est très pratique. » Cette saison, ce sportif de haut niveau fait ses débuts dans la catégorie seniors. Il vise une place en finale des championnats de France en juin prochain, dans les épreuves de nage libre et papillon. « J’ai toutes les cartes en main, tout est possible ! »

Orientez votre tablette horizontalement pour profiter des contenus enrichis.

logotest5.png Notre Emag ne prend pas en charge la lecture sur mobile pour le moment. Nous vous invitons à le consulter sur tablette ou ordinateur. Continuer tout de même