Nanterre info - 448 : Novembre 2019

Archives

Mode d'emploi

Collapse

Uncollapse

24-25-triathlon2.jpg
Retour En avant

Performance

Triathlon, accessible à tous

La section de triathlon de l’ESN était représentée le mois dernier lors des championnats du monde « Ironman » à Hawaï. Des résultats donc, mais le club accueille aussi tous ceux qui appréhendent cette discipline comme un loisir.

3,8km de natation, 180 km de vélo et 42,2 km de course à pied, voilà le programme qu’a relevé Thierry Chardin lors des championnats du monde qui se déroulaient début octobre à Hawaï. Ce licencié de l’ESN (Entente sportive de Nanterre), âgé de 51 ans, a dû lutter contre la chaleur et le vent pour terminer, en 10 h 44 cette course mythique du triathlon longue distance. Les entraîneurs et les membres de la section ont suivi et encouragé Thierry en direct sur le net lors de sa performance. Claude Feitama, coach depuis plus de vingt ans à l’ESN, est admiratif et nous raconte que la section de Nanterre a accueilli plusieurs champions. Elle figurait, il y a encore quelque temps, dans le top niveau. « Les compétiteurs de Nanterre sont plutôt spécialistes du triathlon longue distance, les épreuves Ironman imposent une distance environ quatre fois plus longue que le format olympique », précisait-il. Après avoir regroupé près de 40 compétiteurs de niveau national dans les années 2000, la section comptabilise actuellement une dizaine d’athlètes capables de monter sur les podiums. Le groupe s’entraine déjà pour la course XXL Frenchman qui aura lieu dans le Médoc au printemps prochain. « Nous avons la chance de disposer d’une piscine de 50 m, d’une piste d’athlétisme au stade Jean-Guimier et nous faisons nos sorties à vélo dans la vallée de Chevreuse le dimanche », se satisfait Éric Picou, le nouveau président de la section.

« je vous assure que c’est un sport à la portée de tous »

Le club s’est tourné ces dernières années vers un nouveau public, qui ne pratique pas le triathlon en compétition. « Nous essayons de briser le mythe. Certes le triathlon est une discipline éprouvante mais elle est ouverte à tous », insiste Claude Feitama. Formé aux principes du sport santé, l’éducateur sportif prend sous son aile des quadragénaires, des hommes comme des femmes, attirés par ce sport. « Le triathlon est à la portée de tous à condition de consacrer du temps aux entraînements », assure le technicien. Éric Picou confirme les propos de son coach. « Moi j’ai commencé le triathlon sur le tard, c’est en assistant au triathlon de Paris que je me suis mis ce défi en tête. J’en retire beaucoup de plaisir, de nager, courir et faire du vélo chaque semaine. »

Orientez votre tablette horizontalement pour profiter des contenus enrichis.

logotest5.png Notre Emag ne prend pas en charge la lecture sur mobile pour le moment. Nous vous invitons à le consulter sur tablette ou ordinateur. Continuer tout de même