Nanterre info - AVRIL-MAI 2020 SPÉCIAL COVID-19

Archives

Mode d'emploi

Collapse

Uncollapse

NI-Covid-p15-Claire-Macel.jpg Les gardiens et gardiennes, comme ici à la cité des Champs-aux-Melles, sont les contacts privilégiés des locataires en cette période.

Il faut ouvrir le fonds de solidarité logement

Géré par le conseil départemental des Hauts-de-Seine, le fonds de solidarité logement (FSL) permet d’apporter, sous conditions, une aide financière aux locataires qui ont du mal à honorer leur loyer ou leurs charges locatives. Devant la situation actuelle, le maire, Patrick Jarry, ainsi que la présidente de l’office HLM, Marie-Claude Garel, ont interpellé le président par intérim du département, Georges Siffredi, pour qu’il assouplisse les règles d’accès au FSL. D’avantage de locataires pourraient ainsi prétendre à obtenir une aide et donc passer cette difficile période un peu plus facilement.

p15-provincesfrancaises090.jpg

Les demandeurs de logements ne seront pas pénalisés

S’il a dû fermer ses portes au public, le service municipal du logement fait en sorte qu’aucun demandeur ne soit pénalisé par la crise sanitaire.

Les commissions d’attribution de logement suspendues, les visites et les déménagements impossibles et l’accueil des usagers interdits, le service logement a été dans l’obligation de ne plus recevoir de public dès le début du confinement. Cependant, la ville veille à ce qu’aucune demande de logement social en cours ne soit pénalisée. Le Gouvernement a d’ailleurs allongé les délais pour le renouvellement d’une demande (trois mois supplémentaires après la date anniversaire ou de premier dépôt) ainsi que pour l’enregistrement des demandes déposées à un guichet. Les demandeurs peuvent procéder à leurs démarches en ligne sur le site www.demande-logement-social.gouv.fr. Nombre de réponses et démarches sont aussi accessibles sur le site de la ville www.nanterre.fr (en recherchant la page logement social). D’ores et déjà, les agents du service sont à pied d’œuvre pour préparer la reprise du traitement administratif des demandes, dès que les mesures de confinement seront levées. ● O.R.

Retour En avant

Solidarité

L’office HLM plus que jamais à l’écoute

Le principal bailleur de logements sociaux à Nanterre est bien conscient des difficultés accrues que peuvent rencontrer nombre de ses locataires.

L’office municipal HLM de Nanterre a fait de l’accompagnement social de ses familles de locataires un des piliers majeurs de son activité. Alors que la crise sanitaire actuelle va priver certains d’entre eux d’une partie de leurs revenus, les services sociaux et contentieux seront d’autant plus attentifs. Toutes les demandes particulières pour des difficultés liées au coronavirus pourront être envoyées à l’adresse : solidarite-covid19@ophlm-nanterre.fr. Elles seront étudiées au cas par cas avec bienveillance. Pour préserver son équilibre financier et assurer sa pérennité, l’office ne pourra pas prendre la décision globale du report ou de la suppression des loyers qui constituent ses seules ressources. Aussi est-il important que les locataires prennent contact le plus tôt possible pour envisager le recours à tous les dispositifs d’aide leur permettant de faire face à leurs difficultés financières. L’office reste joignable pendant toute la crise et tient à rappeler le rôle des gardiens qui demeurent le contact privilégié des locataires.

Pour la protection sanitaire, depuis le début de la crise, l’office a demandé à ses prestataires en matière de ménage de renforcer leurs prestations dans les halls. Ainsi, chaque jour, sont traités avec un produit virucide les points de contact des interphones, les interrupteurs électriques, les boîtes aux lettres, les rampes et mains courantes, les tableaux d’ascenseur, les poignées de porte. À noter également que les aires de jeux – comme toutes celles de la ville – et les espaces publics sont fermés et interdits d’accès pour mieux prévenir la diffusion du virus.

Office HLM : 01 47 25 66 66

À noter
L’office a procédé à de nombreux aménagements. Par exemple, la régularisation des charges est avancée au mois de mai. 5 000 locataires vont être remboursés en avance. Pour les autres, le paiement pourra être étalé, jusqu’à dix mois pour les situations les plus fragiles.

Orientez votre tablette horizontalement pour profiter des contenus enrichis.

logotest5.png Notre Emag ne prend pas en charge la lecture sur mobile pour le moment. Nous vous invitons à le consulter sur tablette ou ordinateur. Continuer tout de même