Nanterre info - AVRIL-MAI 2020 SPÉCIAL COVID-19

Archives

Mode d'emploi

Collapse

Uncollapse

NI-Covid-p10-portage-repas2-credit-Sophie-Bocard.jpg Chaque portage est assuré par un binôme à la logistique rigoureuse pour respecter les mesures sanitaires.

Conciergerie solidaire : la Croix-Rouge et la ville main dans la main

Le besoin a rapidement été identifié à l’accueil téléphonique de l’hôtel de ville. Comment faire ses courses quand on est une personne fragile ou âgée, handicapée, un parent isolé ? Pour répondre à cette question, la Croix-Rouge de Nanterre a mis en place une conciergerie solidaire. Le dispositif est simple : les habitants dans le besoin appellent la mairie au 39 92 et donnent leur liste de courses. L’organisation de l’association solidaire fait le reste. « Chaque soir après le travail, nos bénévoles se réunissent et se partagent les courses à faire », explique Bernard de Matos, le directeur local urgence et secourisme de la Croix-Rouge. « Ensuite, trois équipes de trois bénévoles vont les distribuer », dans le strict respect des mesures barrières. Le service est gratuit et les achats à la charge des personnes livrées.
Les règlements peuvent s’effectuer en espèces, chèque ou carte bancaire.

En cas de besoin, contactez le 39 92, de 9h à 12h et de 13h à 17h, les lundis, mardis, mercredis et vendredis ; de 13h à 17h, le jeudi.

Retour En avant

Solidarité

Le portage de repas, un service crucial

Pour répondre à une demande de repas à domicile qui a doublé depuis le début de la crise, la ville de Nanterre a fait appel à des agents volontaires.

Habituellement, 250 Nanterriens bénéficient du service de portage de repas à domicile. Avec la crise, le nombre de personnes vulnérables, incapables de faire leurs courses et de cuisiner seules a fortement augmenté. « À présent, nous servons 469 personnes, nous dit-on au CCAS. Il a fallu passer de quatre à huit tournées quotidiennes. » Tous les jours, les véhicules frigorifiques commencent leurs tournées à la régie de la cuisine centrale située dans le quartier du Chemin-de-l’Île. L’entreprise de location Petit Forestier a même prêté des fourgonnettes à la municipalité pour répondre aux nouveaux besoins. La ville de Nanterre a, de son côté, sollicité les volontaires des autres directions municipales afin de renforcer les équipes de portage de repas. Zaher Benoudiba est l’un d’eux. Ce chef de projet de quartier, habitué à tisser des liens avec les habitants et les associations du Plateau/Mont-Valérien, est désormais au volant d’un véhicule qui dessert 22 personnes, dans les quartiers du centre et du Vieux-Pont. Lors de la tournée, Zaher est en binôme avec un porteur de repas. « Nous avons une méthodologie rigoureuse. Moi, je suis au volant, je sonne à l’interphone, j’ouvre les portes, j’appuie sur les boutons d’ascenseur. Quant à mon collègue, il tient les sacs qu’il tend avec un gant aux personnes âgées ou en situation de handicap. »

Veiller et alerter

Malgré la cadence imposée, les deux porteurs de repas ont toujours un mot pour évaluer le niveau de forme des bénéficiaires. « La veille est importante, les personnes que nous servons ne voient pas beaucoup de monde. Les petits échanges nous permettent de constater si elles vont bien. Si ce n’est pas le cas, nous remontons l’information aux collègues du CCAS », explique Zaher. Bien souvent, les Nanterriens sont contents de pouvoir discuter avec les deux visiteurs quotidiens. Certains avaient l’habitude de se rendre dans un des trois foyers-restaurants de la ville et les conversations du midi leur manquent. Zaher plaisante parfois en annonçant le contenu des paniers repas, à la manière d’un serveur muni de la carte du jour. Son sourire, dissimulé par son masque chirurgical, se lit tout de même dans ses yeux rieurs. « Ce travail me replonge quelques années en arrière quand j’étais chauffeur-livreur. Aujourd’hui, j’ai vraiment le sentiment d’être utile. Pour moi, le service public n’est pas un vain mot ; porter des repas est une action essentielle dans cette période compliquée. »

Orientez votre tablette horizontalement pour profiter des contenus enrichis.

logotest5.png Notre Emag ne prend pas en charge la lecture sur mobile pour le moment. Nous vous invitons à le consulter sur tablette ou ordinateur. Continuer tout de même