En direct

Retour

INTERVIEW

Sensibiliser et prévenir la violence sexuelle et conjugale

emag-image-violence-femmes.jpg

Plusieurs initiatives se dérouleront à Nanterre à l’occasion de la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes. Rencontre avec Anne-Charlotte Jelty, directrice du CIDFF (1) 92 Nord.

Quel constat faites-vous sur l’évolution des violences faites aux femmes ?

Anne-Charlotte Jelty : Depuis le mouvement #MeToo et #BalanceTonPorc en 2017, les sollicitations faites à l’association CDIFF ont fortement augmenté. Elles concernent les violences sexuelles et les violences conjugales. Plusieurs facteurs ont contribué à libérer la parole des femmes : la couverture médiatique de ce mouvement, le Grenelle sur les violences conjugales, la présence dans les médias de la secrétaire d’État chargée de l’égalité entre les femmes et les hommes, ou les campagnes de communication autour du 39 19, le numéro de téléphone pour les femmes victimes de violence.

Comment cela se traduit-t-il dans vos permanences juridiques ?

A.-C.J. : Un exemple : en 2018, les juristes ont répondu à 276 demandes d’informations relatives à des violences sexuelles contre 130 en 2017, soit une augmentation de 112 % !

Comment le CIDFF intervient-il pour sensibiliser et prévenir ces violences ?

A.-C.J. : Nous faisons des interventions en milieu scolaire dès le plus jeune âge sur les questions d’égalité entre filles et garçons. Nous organisons également des débats pour sensibiliser le grand public ainsi que des formations pour les professionnels (dans le domaine de l’enfance et de la petite enfance, policiers, avocats…) afin qu’ils puissent repérer les femmes victimes de violence. Nous proposons un accompagnement juridique et des consultations psychologiques pour les victimes. Enfin, nous intervenons auprès des auteurs de violence conjugale pour lutter contre la récidive.

Que prévoyez-vous à l’occasion de la journée contre les violences faites aux femmes du 25 novembre ?

A.-C.J. : Avec l’association Afed (Accueil des femmes en difficulté) et en partenariat avec la ville, nous proposons, le 26 novembre, une journée de sensibilisation sur les violences conjugales, à destination des professionnels du territoire et des agents de la ville qui sont en contact avec le public : assistantes sociales scolaires, médecins, personnel d’accueil, etc. Nous avons déjà mené cette initiative l’année dernière et elle a eu beaucoup de succès.

Propos recueillis par Isabelle Fruchard

(1) Centre d’information sur les droits des femmes et des familles. CIDFF : 71, rue des Fontenelles à Nanterre. Accueil sur rendez-vous uniquement au 01 71 06 35 50.

DATES À RETENIR :

Mercredi 20 novembre à 19h

Vernissage de l’exposition de Flor Mora (collection Bravas) et Émilie Bargs

(série « femmes ), suivi d’un débat à 19h30 avec le collectif féministe #NousToutes Nanterre, Myassa Messaoudi (association Apel-Égalité et auteur du livre C’est mon choix), Anne-Charlotte Jelty, directrice du CIDFF 92 Nord. Exposition à voir à l’Agora (20, rue de Stalingrad) jusqu’au 29 novembre. Entrée libre.

Mardi 26 novembre

Lutter contre les violences faites aux femmes : journée d’information et de sensibilisation à destination des professionnel·les·s, à l’Agora (20, rue de Stalingrad).

Jeudi 28 novembre

Prostitution des mineur·e·s, simulation d’un procès d’assises inspirée de faits réels, suivie d’une table ronde. À l’initiative du mouvement du Nid, au tribunal de grande instance (complet).