En direct

Retour

ÉVÈNEMENT

Semaine de l’accessibilité et du handicap

Par Guillaume Gesret

emag-semaine-handicap-fac.jpg

L’université Paris-Nanterre organise une semaine de sensibilisation autour de l’accessibilité et du handicap, du lundi 18 au samedi 23 mars. Au programme de la semaine, des actions quotidiennes en direction des étudiants mais aussi des Nanterriens.

632 étudiants en situation de handicap sont accompagnés cette année par l’université Paris-Nanterre. Un chiffre en constante augmentation, signe que l’inclusion scolaire et universitaire fonctionne de mieux en mieux. Toutefois, le travail de sensibilisation doit être maintenu pour changer les regards sur le handicap et dépasser les préjugés. Pour la cinquième année consécutive, le service handicap met sur pied une série de rendez-vous dans le campus. Le lundi 18 mars, la semaine commence par un forum associatif qui réunira une demi-douzaine d’associations à la Maison des étudiants. Les 34 000 étudiants et les 2 300 personnels de l’université pourront s’initier à la langue des signes, manier des tablettes en braille et déjeuner les yeux bandés, à l’aveugle. Pour attirer un large public, au-delà des frontières de l’université, les étudiants de la filière Staps prévoient un flash mob à 12h30 ce jour-là.

Des portes ouvertes pour s’informer et réfléchir

Le mardi, l’université convie une vingtaine d’entreprises pour aider les étudiants handicapés à trouver un stage, un contrat d’apprentissage ou même un emploi. Après les entretiens, les participants pourront assister à une table ronde où s’exprimeront des représentants d’entreprises et des associations d’insertion professionnelle. Le mercredi, ce sont les lycéens qui sont attendus à l’université. Ils pourront découvrir les services proposés par l’université aux étudiants en situation de handicap. Par exemple, la prise de notes et le secrétariat d’examen par des étudiants vacataires, l’interprétariat en langue des signes par un prestataire spécialisé. Ils pourront également visiter la résidence adaptée du Crous qui dispose de 20 chambres appropriées aux situations de grande dépendance. L’université de Nanterre est l’une des rares à être dotée d’un tel équipement et à bénéficier de la présence des équipes de la Fondation des étudiants de France qui assurent un accompagnement médico-social dans le campus. Ces professionnels aident les étudiants en situation de grande dépendance à se lever et à se coucher, à se déplacer et à prendre leur repas durant la journée. La semaine de sensibilisation se terminera par des formations et des conférences le jeudi et par un ciné-débat à la Maison de l’étudiant autour du film de Grand Corps malade, Patients.

Plus d’infos