En direct

Retour

Militer

Rendre visible les violences invisibles

Par Catherine Portaluppi

NI458-p5-on-en-parle-collage.jpg

« Éduquez vos fils pour protéger vos filles », « Le problème ce n’est pas le nombril des filles, c’est le regard des hommes », « Violences racistes, riposte féministe ». Depuis mai dernier, vous avez peut-être vu fleurir sur les murs de Nanterre, comme ailleurs en France, ces slogans collés par des militantes féministes. « Nous voulons rendre visible ce qui reste encore malheureusement invisible », explique Lily, membre du collectif #NousToutes Nanterre, qui a créé le groupe collages feminicides.nanterre (à suivre sur Instragram). Nous discutons beaucoup de nos slogans et nous collons la nuit. Beaucoup de gens s’arrêtent pour lire, nous encourager, parfois cela crée le débat dans un couple. » « Bien sûr, le support choisi est subversif, l’action illégale et les slogans provocateurs, commente Laureen Genthon, adjointe au maire déléguée aux droits des femmes. Mais à l’image des suffragettes au XIXe siècle, il faut utiliser des moyens marquants pour se faire entendre. Ces collages révèlent une volonté des femmes d’en terminer avec le vieux monde sexiste et de reprendre la parole. Des actions coup de poing qui permettent aussi aux femmes de se réapproprier l’espace public la nuit, qu’elles avaient intégré comme interdit. »