Nanterre info - 455 : Octobre 2020

Archives

Mode d'emploi

Collapse

Uncollapse

NI455-p17-lead-credit-Claire-Macel.jpg Un maraîcher a ouvert ses portes rue Maurice-Thorez, durant le confinement.

Parc Sud

La réouverture de Carrefour market est annoncée

En mai dernier, l’incendie criminel du supermarché avait stupéfié tout le monde. Les habitants du quartier savent combien l’enseigne leur rend service – elle était restée ouverte 7 j/7 durant le confinement. Ces derniers mois, les clients se sont donc adaptés grâce au marché présent les mercredis et samedis ou en allant faire leurs courses dans des commerces plus lointains. Bonne nouvelle pour tout le monde, les travaux de réhabilitation du Carrefour Market ont débuté en septembre. Le gérant de l’enseigne explique qu’il aurait aimé que le chantier démarre plus rapidement mais, en raison de complications avec les compagnies d’assurance, il a fallu attendre la rentrée. L’entreprise en charge de la rénovation du magasin table à présent sur deux mois de travaux. Si tout va bien, les habitants feront leurs courses de fin d’année au 74, avenue Pablo-Picasso. Concernant le supermarché Aldi du centre commercial des Fontenelles en cours de réhabilitation, l’ouverture est annoncée pour l’été 2021.

Université

Une nouvelle salle d’escalade

Quatre-vingt-dix voies, un mur de vitesse, un parcours acrobatique (accrobranche d’intérieur) et un espace première grimpe pour les 4-5 ans : vous êtes dans la nouvelle salle Hapik. Ouverte depuis le 18 août, elle propose de la grimpe pour tous les niveaux et tous les goûts. Venez en tenue de sport et chaussé de baskets propres, le reste du matériel est fourni. Cours d’escalade, stages durant les vacances scolaires et anniversaires possibles.

Hapik : 189, allée de Corse. Tél. : 01 47 24 45 96

HAPIK.FR

Retour En avant

CENTRE

Ils tiennent bon

Chaque année, la Journée nationale du commerce de proximité est l’occasion pour les commerces du centre-ville d’animer leur quartier. Même si cette fois, contexte oblige, la forme de l’évènement sera plus réduite.

Pour beaucoup de commerces, la crise sanitaire est un coup dur. Et c’est bien peu de le dire… Dans ces circonstances, l’Association des commerçants du centre-ville de Nanterre (ACCVN) ne pourra pas relayer la Journée nationale du commerce de proximité, le samedi 10 octobre, comme elle en a l’habitude. En raison des précautions à prendre pour empêcher la circulation du virus, les ateliers, dégustations et autres animations dans les boutiques et dans les rues du centre-ville sont annulés. Seul un jeu-concours est maintenu durant cette journée, que l’association souhaite festive malgré tout. Ainsi, les Nanterriens sont invités à « se déguiser », en portant un masque de protection le plus original possible. Lorsqu’ils se rendront dans les boutiques du centre-ville, ils seront photographiés par la trentaine de commerçants qui participent au jeu-concours intitulé Masq’à rade. Les photos diffusées sur les réseaux sociaux feront ensuite l’objet d’un vote et trois prix seront attribués aux clients les plus plébiscités par les internautes.

Consommer localement

Pour les adhérents de l’ACCVN, ce jeu est une façon de garder le sourire car beaucoup souffrent de la crise. D’autres, en revanche, s’aperçoivent qu’une nouvelle clientèle a pointé le bout de son nez depuis la fin du confinement. Laurette Lesigne, présidente de l’ACCVN, discute avec des clients qui lui disent vouloir consommer localement désormais : « Ils découvrent une offre diversifiée en centre-ville et délaissent peu à peu les grands centres commerciaux. » Les commerces de bouche profitent notamment de ce regain d’intérêt. Le chocolatier, le fromager, le caviste… ont trouvé une clientèle fidèle. C’est aussi le cas du maraîcher qui s’est installé rue Maurice-Thorez durant le confinement. On apprend également qu’un primeur est sur le point d’ouvrir une boutique au numéro 2 de la même rue. Une dynamique encourageante en ces temps troublés.

Orientez votre tablette horizontalement pour profiter des contenus enrichis.

logotest5.png Notre Emag ne prend pas en charge la lecture sur mobile pour le moment. Nous vous invitons à le consulter sur tablette ou ordinateur. Continuer tout de même