Nanterre info - 450 : Janvier 2020

Archives

Mode d'emploi

Collapse

Uncollapse

p19-NI450-p19-bar-bleu2-credit-DR.jpg
p19-NI450-p19-bar-bleu1-credit-DR.jpg
Retour En avant

CENTRE

Bœuf au Bar bleu !

Deux fois par mois, les vendredis à 21h, l’association Jazz potes organise une session ouverte de jazz dans un bistrot du centre-ville.

Bienvenue au Bar bleu, institution populaire et si attachante du quartier Centre. Dans le plus ancien bistrot de la ville, se côtoient toutes les générations de tous les milieux sociaux. C’est ici que se retrouvent, deux fois par mois, le vendredi dès 21h, les amateurs de jazz. En salle, des mélomanes et des musiciens, sourire aux lèvres, instrument sur le dos pour certains, et pour tous, l’envie de partager. Au programme de la soirée : un bœuf musical de deux heures, dans une ambiance bonne franquette. Imaginée il y a sept ans par lʼassociation Jazz potes et ses 23 musiciens adhérents, cette session musicale se déroule sous lʼœil attentif de son président, François Rogé. Affable et surtout excellent clarinettiste, il explique : « Le principe, cʼest de pouvoir offrir à des musiciens nanterriens la possibilité dʼavoir un lieu sympa pour jouer. Notre objectif nʼest pas de devenir un Olympia local mais de proposer un lieu de sociabilité autour de la musique dans le quartier. »

Accordéon, sax, piano, basse, batterie, flûte...

Concrètement, comment ça marche ? « On lance un thème, un standard de jazz, et là-dessus chacun improvise. Lʼassociation fournit lʼorchestre et la structure rythmique de base. Après, cʼest en fonction de lʼinspiration du soir ! » Accordéon chromatique, saxo soprano, piano, basse, batterie, flûte ou encore guitare, le Big Band Jazz est emblématique des formations du genre. Pas besoin dʼêtre Louis Armstrong pour venir. Ici, les musiciens ne sont pas non plus sur un piédestal mais proches des spectateurs, lesquels sirotent un verre ou partagent une assiette de couscous mitonnée par Saïd, qui tient les cuisines. Parmi les habitués, il y a Jenny, 80 ans. Elle vient soutenir son fils qui joue là ce soir. Confortablement installé, un autre habitué confie : « Jʼaime venir ici car lʼambiance y est toujours plurielle et la musique franchement très bonne. » Au Bar bleu, pas de tarifs excessifs, ni dʼobligation de consommer, dʼailleurs. Venir au bœuf musical du vendredi soir, cʼest finalement faire vivre lʼâme de cet établissement vieux de cinquante-deux ans. Et surtout, se retrouver entre voisins pour le plaisir dʼêtre ensemble. La douceur du jazz fera le reste.

Bœuf musical au Bar bleu :

13, rue du Marché. Deux vendredis par mois, de 21h à 23h. Accès libre mais bonne humeur obligatoire.

Orientez votre tablette horizontalement pour profiter des contenus enrichis.

logotest5.png Notre Emag ne prend pas en charge la lecture sur mobile pour le moment. Nous vous invitons à le consulter sur tablette ou ordinateur. Continuer tout de même