Nanterre info - 446 : Septembre 2019

Archives

Mode d'emploi

Collapse

Uncollapse

19-NI446-Quartiers-p19.jpg

Lors de l'émission de Radio Agora enregistrée pour le lancement officiel du Twist.

Retour En avant

Groues : nom de code, Twist

Lieu d’animation du futur onzième quartier de Nanterre, le Twist a été officiellement lancé par le maire Patrick Jarry le 4 juillet, lors de l’émission en direct et en public de radio Agora. On vous en dit plus.

Aujourd’hui à Nanterre, concevoir un quartier à vivre ce n’est pas uniquement penser logements, commerces et écoles. C’est aussi imaginer des lieux fédérateurs pour la vie de quartier et qui irriguent toute la ville. C’est le défi que se sont lancé la ville et les aménageurs du secteur avec le Twist. Ce bâtiment de 4 600 m2, situé au cœur du quartier près de la future place d’Arras, aura vocation à accueillir des activités culturelles, des start-up et des services municipaux (médiathèque, service jeunesse…). Terminé les associations dans une salle, les acteurs de l’emploi dans une autre, les services publics dans une mairie de quartier, avec le Twist tous seront réunis en un seul et même lieu. « Cet équipement est encore à inventer », explique Patrick Jarry. Des acteurs publics et privés y seront installés et « il faut que la greffe prenne. Actuellement, nous ne travaillons pas uniquement sur les logements. Nous travaillons beaucoup sur cet équipement qui est sans doute actuellement le projet le plus important à préparer pour le quartier », poursuit-il. Les partenaires du projet, Main d’œuvre pour la partie culturelle, Creative Valley pour la partie start-up et la ville de Nanterre pour les services publics ont d’ores et déjà commencé à travailler ensemble pour faire du Twist la valeur ajoutée des Groues.

Un quartier à l’image de la ville
La programmation dans le futur quartier des Groues, au-delà du Twist, c’est tous les visages de la ville. Celui des services publics, avec trois groupes scolaires, une crèche publique (mais aussi une offre privée), la plaine des sports (deux gymnases, un espace extérieur, un city-stade, un boulodrome…), la maison des services publics, et celui de l’activité économique : 12 500 m² de commerces, des bureaux et de l’hébergement hôtelier viendront s’ajouter à l’existant et donner vie aux quelque 4 000 logements dont 30 % de social ainsi que 20 % en d’accession encadrée et locatif intermédiaire. Celui aussi, bien sûr, des espaces verts, qui occuperont plus de 3 hectares. Construit majoritairement sur des friches industrielles, ce 11e quartier accueillera à terme 12 000 habitants provenant de tous horizons, la gare du RER Éole Nanterre-La Folie (2022) puis celle de la ligne 15 du Grand Paris Express.

Orientez votre tablette horizontalement pour profiter des contenus enrichis.

logotest5.png Notre Emag ne prend pas en charge la lecture sur mobile pour le moment. Nous vous invitons à le consulter sur tablette ou ordinateur. Continuer tout de même