En direct

Retour

Pause fraicheur et détente à l’IFPM

Par Isabelle Fruchard

AX4I2620.jpg

Quand les jeunes coiffeurs de l’IFPM se perfectionnent au maniement des ciseaux et du séchoir auprès des bénéficiaires des Petits frères des Pauvres, cela donne lieu à une rencontre riche et peu ordinaire.__

Ce 12 juin après-midi, une sonnette retentit dans le salon d’application de l’IFPM, l’école de coiffure et d’esthétique du centre-ville. « Ils arrivent ! Tous les postes de travail sont prêts ? » Demande Inès Lopes, la formatrice en coiffure. Les élèves en BP de coiffure, douze filles et trois garçons tout de noir vêtus, accueillent gentiment les sept dames accompagnées par Nelly, bénévole à l’association des Petits frères des Pauvres, et les invitent à prendre place devant les miroirs. « Et au niveau du brushing, vous voulez quoi ? » S’enquiert Laurent auprès de Jacqueline, une habitante de 90 ans qui vit seule et loin de ses deux enfants. Virginia a pris Elisabeth en main pour un relookage minutieux avec effet rajeunissant garanti. « C’est la première fois que je viens ici et ma coiffure est vraiment réussie, se réjouit la seconde. Virginia a pris le temps de tout m’expliquer et j’ai pris une photo pour demander qu’on me fasse la même chose la prochaine fois ». La tête penchée au-dessus du lavabo, Dragica savoure en souriant le contact de l’eau chaude et du massage bienfaisant. Quant à Françoise, elle profite du temps de pose de sa couleur pour lancer une conversation avec son jeune auditoire sur les mérites comparés des chanteurs d’hier et d’aujourd’hui et échanger des plaisanteries.

Depuis deux ans, une fois par semestre, les élèves de l’IFPM accueillent bénévolement les bénéficiaires de l’association de la place du Castel-Marly pour leur offrir, une coupe, une coloration et surtout un bon moment de détente. « C’est un temps d’échange et de partage qui se finit par un goûter offert par les Petits frères des Pauvres. On sent que cela leur fait du bien de voir des jeunes », témoigne Inès. « Les personnes viennent à pied lorsqu’elles le peuvent et nous avons aussi un chauffeur qui va chercher les personnes qui ont du mal à marcher ou qui sont non-voyantes comme Irène et Naïma,» explique Nelly. Fidèle de l’association depuis 2012, Dragica ne tarit pas d’éloge sur son passage à l’IFPM : « Ils sont tellement gentils et accueillants, c’est merveilleux ! Et je suis très satisfaite de ma coupe et de mon brushing. C’est la troisième fois que je viens avec les Petits frères et on se sent comme à la maison ici ! »