En direct

Retour

Coopération internationale

Nanterre – Setúbal, c’est officiel

Par Olivier Ruiz

NI466-p5-nanterre-setubal-pas-de-credit.jpg

Le 15 septembre, Nanterre signait un protocole pour des échanges avec la ville de Setúbal, dans la banlieue de Lisbonne, au Portugal.

Nanterre affirme et renforce sa dimension internationale et son implication dans les problématiques liées aux grandes métropoles. Fer de lance du Falp (Forum des autorités locales de périphérie), et forte de son travail avec Pikine (banlieue de Dakar, Sénégal), ou encore Aizaria (banlieue de Jérusalem, Palestine), elle avait commencé à tisser des liens avec Setúbal avant la crise sanitaire mondiale. Le processus officiel a repris et a abouti à la signature d’un protocole de coopération décentralisée, le 15 septembre dernier dans la banlieue de Lisbonne, par la maire de Setúbal, Maria das Dores Meira, et la première adjointe nanterrienne, Zahra Boudjemaï, après une série de rencontres avec différents responsables politiques locaux. L’année prochaine, le protocole sera symboliquement scellé avec la venue d’une délégation portugaise à Nanterre.

Porter la voix des populations
Les deux villes partagent le même engagement pour porter la voix de leurs populations dans l’espace métropolitain, de Paris et de Lisbonne, pour que cet espace soit plus juste, plus solidaire et plus durable. Les questions de la jeunesse, de la culture et du sport ainsi que de la démocratie participative seront au centre de cette nouvelle coopération. Des échanges autour de ces thèmes vont commencer à se mettre en place dans les prochains mois.