En direct

Retour

Agir

Les platanes, témoins de la pollution de l’air

Par Catherine Portaluppi

NI462-p1-platanes-en-col-gauche.jpg

Quantifier les particules fines, c’est l’objectif d’ÉcorcAir, une campagne de collecte d’écorces en ville. Pour la deuxième année consécutive, Nanterre y participe ; elle est précurseur en Île-de-France.

Volatilisées les fumées noires crachées par les cheminées d’usine… La pollution de l’air n’a pourtant pas disparu, principalement provoquée en ville par les industries, le trafic automobile, le chauffage des habitations et des locaux du secteur tertiaire. Pour la mesurer régulièrement, il faudrait des instruments coûteux. D’où l’intérêt du protocole ÉcorcAir basé sur l’analyse des écorces de platanes. Pourquoi ces arbres ? « Ce sont des capteurs passifs qui fixent les particules fines métalliques émises par le trafic routier et ferroviaire, explique Maud Angonin, ingénieure référente sur la pollution de l’air à la Direction des services de l’environnement de la ville. On les trouve partout sur le territoire et on peut prélever leur écorce sans dommages pour les arbres. » Un protocole simple a été mis en place par Laure Turcati, écologue, ingénieure de recherche à Sorbonne Université, créatrice de l’observatoire scientifique participatif PartiCitaE (participation citadine à l’observation de l’environnement). Les écorces collectées mi-mars sur une vingtaine d’arbres à Nanterre ont été envoyées pour analyse à l’Institut de physique du globe de Paris. Les prélèvements de 2020 avaient montré une grande disparité entre des voies très passantes et des rues en quartiers résidentiels, jusqu’à 20 fois moins polluées. Mais rien n’est inéluctable. Paris, testée en 2016 et en 2019 le long de la Seine, a vu ses concentrations en particules fines baisser très nettement après la fermeture d’une des deux voies de circulation rive droite.

Plus d’infos

DERNIERS JOURS !

Jusqu’au 19 mai, vous pouvez déposer votre candidature pour faire partie des habitants membres du conseil citoyen de la transition écologique (CCTE), nouveau lieu de participation citoyenne entièrement dédié à l’écologie. Tous les détails en p. 6 du Nanterre info 461, avril 2021.

Portez-vous candidat en remplissant le formulaire en ligne sur NANTERRE.FR