En direct

Retour

POLLUTION

Les particules fines analysées

Par Sophie Bocard

5-grillererOK-clairemacel.jpg

La RATP présentera au conseil de quartier les résultats des mesures réalisées à proximité de la grille de ventilation de la ligne du RER A.

En décembre dernier, des habitants d’un immeuble du Parc Nord s’étaient inquiétés de la pollution que la grille de ventilation de la ligne du RER A située rue Salvador-Allende était susceptible de générer. Certains avaient effectué un signalement via la plateforme participative d’alerte à la pollution mise en place par France Info. Les mesures réalisées par la suite à la demande de France Télévisions auraient révélé une concentration de particules fines au ras de la grille, supérieure au seuil d’alerte fixé par la Préfecture d’Île-de-France. Ces données ont conduit Patrick Jarry, maire de Nanterre, à s’adresser à Catherine Guillouard, présidente-directrice générale de la RATP, pour demander que l’air rejeté par la grille soit analysé, afin « d’évaluer les pollutions […] et leurs conséquences potentielles sur la santé des riverains, sachant que la grille est environnée non seulement d’habitations mais également d’une crèche ».

La RATP a réalisé l’étude fin janvier : les particules fines PM 10 (de diamètre inférieur ou égal à 10 micromètres) et PM 2,5 (de diamètre inférieur ou égal à 2,5 µm) ont été mesurées en cinq points différents. Si les résultats montrent des taux de particules plus élevés au-dessus de la grille d’aération que sur les autres points de mesures, ils indiquent également une dilution rapide à quelques mètres de distance, et notamment à proximité de la crèche. La RATP a été invitée à présenter ces résultats aux habitants à l’occasion du prochain conseil de quartier qui aura lieu le 27 juin, à partir de 19 heures, à la salle de quartier des Terrasses.