Nanterre info - AVRIL-MAI 2020 SPÉCIAL COVID-19

Archives

Mode d'emploi

Collapse

Uncollapse

NO-Covid-p22-volontairehopital8-credit-Claire-Macel.jpg Cette expérience est ma manière d’être solidaire avec le monde hospitalier, que je découvre. Damien
NI-Covid-p22-volotaire-cecilecClaire-Macel.jpg Nous sommes des êtres sociaux, nous avons besoin des autres. Je ne peux pas me contenter de rester repliée sur ma petite famille. Cécile
Retour En avant

Les indispensables

Les volontaires n’ont qu’à cliquer

La plateforme web participez.nanterre.fr a ouvert un espace d’entraide en avril. Grâce à ce site, les nanterriens sont mis en contact avec les associations et l’hôpital de Nanterre qui ont besoin de renfort durant la crise.

En naviguant sur la plateforme participez.nanterre.fr, Damien est tombé sur une annonce de l’hôpital de Nanterre. « J’ai pris aussitôt mon téléphone et on m’a expliqué que les soignants risquaient de manquer de sur-blouses jetables car le stock tend à s’épuiser. Il fallait donc des volontaires pour fabriquer des tabliers et des sur-blouses au moyen de sacs poubelle transparents. » Cet habitant du quartier du Vieux-Pont est ravi de répondre à ce besoin. Au début de la crise, il ne savait pas à qui proposer son aide. Depuis son inscription sur la plateforme, cet homme de 40 ans s’est rendu à sept reprises à l’hôpital pour plier et découper des tabliers qui serviront aux professionnels de santé. « C’est ma petite contribution, cette action est très concrète et utile. Cette expérience est ma manière d’être solidaire avec le monde hospitalier, que je découvre d’ailleurs. Moi, je travaille dans un tout autre

domaine : la restauration. »

Cécile, de son côté, donne des cours de musique en temps normal. Depuis le début du confinement, elle essaie de se « rendre utile » quand elle ne fait pas l’école à la maison à ses trois enfants. « J’ai cousu des masques pour mon entourage et j’ai fait des gâteaux pour le personnel de l’hôpital Foch de Suresnes. » Cécile a rejoint un groupe WhatsApp réunissant plusieurs habitants de la rue Paul-Bert afin d’effectuer des courses pour ses voisins les plus fragiles. _« Quand j’ai appris que la mairie avait créé un groupe d’entraide à l’échelle de la ville sur participez.nan-terre.fr, je me suis inscrite immédiatement. Je suis prête à faire des courses, à jouer de la musique ou à faire la conversation au téléphone… Nous sommes des êtres sociaux, nous avons besoin des autres. Personnellement, je ne peux pas me contenter de rester repliée sur ma petite famille. »_

40 volontaires sur la plateforme participez.nanterre.fr, en deux semaines

Orientez votre tablette horizontalement pour profiter des contenus enrichis.

logotest5.png Notre Emag ne prend pas en charge la lecture sur mobile pour le moment. Nous vous invitons à le consulter sur tablette ou ordinateur. Continuer tout de même