En direct

Retour

LOGEMENT

Les copros retrouvent leur lustre

Par Isabelle Fruchard

1-bd-couchant-2.jpg

Démarré en 2009, le dispositif Opah-RU se termine avec la livraison des quatre dernières copropriétés rénovées. Explications.

Dans le centre ancien, rue Volant, boulevard du Couchant et rue Maurice-Thorez, les travaux de rénovation de quatre copropriétés viennent de s’achever. Ces immeubles font partie du programme Opah-RU de résorption de l’habitat insalubre, qui s’est déroulé entre 2009 et 2014. Elles ont bénéficié d’un suivi supplémentaire de six ans assuré par l’agence Urbanis afin de mener les travaux à leur terme et d’obtenir les subventions publiques. Ravalement des façades, changement des fenêtres et des volets, réfection des toitures, cages d’escalier et cours intérieurs…, en tout, ce sont 13 copropriétés construites avant 1950 et comprenant 238 logements qui ont été rénovées. Les copropriétaires ont obtenu des subventions de l’Anah, de la ville (à hauteur de 20 %) et du conseil départemental, qui correspondent en moyenne à 46 % du montant des travaux.

Aujourd’hui, la ville poursuit sa politique d’amélioration de l’habitat avec un nouveau dispositif : le Popac (programme opérationnel préventif d’amélioration des copropriétés), qui succède au programme Nanterre habitat plus. Mis en place le 1er novembre 2019, il concerne 14 copropriétés réparties dans toute la ville et qui sont accompagnées dans leurs projets de réhabilitation. Par ailleurs, la ville peut aider les familles modestes à réaliser des travaux de rénovation (plus d’info au 39 92 ou en (cliquant ici).

Photo : copropriété boulevard du Couchant