En direct

Retour

CULTURE

Les arts de la scène prennent leurs quartiers à l’université

Par Isabelle Fruchard

arts-en-sceneEMAGOK.jpg

Depuis dix ans, avec son festival Nanterre sur scène, l’université Paris-Nanterre promeut la créativité des chorégraphes, metteurs en scène, acteurs, danseurs et autres artistes qui peuplent le monde étudiant. Chapeau bas.

Offrir une scène tremplin aux jeunes artistes, ouvrir durant cinq journées le campus de l’université aux nouveaux talents des différents arts de la scène et à des partenaires culturels…, le festival Nanterre sur scène est un rendez-vous très attendu de la communauté universitaire et plus largement de nombreux Nanterriens. Cette année, l’évènement fête ses dix ans et à cette occasion, il se clôturera par un spectacle de danse-théâtre en trois parties, intitulées Gulag, Red Horse et Nowadays. Il est proposé par une troupe étudiante hongroise, le Odry Szinpad, de l’université de théâtre et de cinéma de Budapest. Comme il est de coutume, Nanterre sur scène débutera avec le spectacle lauréat de l’édition 2018, 1001 ventres de la compagnie Nawma, mis en scène par Tamara Saade. Le festival mettra ensuite en compétition six spectacles de six troupes étudiantes en provenance de différentes régions de France (Île-de-France, régions marseillaise, toulousaine et cannoise). À l’issue de la compétition, un jury composé de professionnels du domaine des arts de la scène remettra le Grand Prix Nanterre sur scène 2019 et le lauréat recevra une dotation de 2 500 euros accompagnée d’une aide à la diffusion. Deux autres prix seront également décernés, l’un par un jury d’élèves en option théâtre du lycée Joliot-Curie et l’autre par un jury d’étudiants de l’université Paris-Nanterre (dotation de 700 euros chacun). Des rencontres avec les metteurs en scène sont prévues après les spectacles ainsi que des happenings dans différents lieux du campus. Nanterre sur scène, qui bénéficie cette année d’un Théâtre Bernard-Marie Koltès complètement rénové, est une initiative soutenue par la ville, le conseil départemental, le Crous de l’académie de Versailles et le théâtre Nanterre-Amandiers. Belles découvertes !

DEMANDEZ LE PROGRAMME !

Lundi 25 novembre :

1001 ventres, compagnie Nawma, Théâtre Bernard-Marie Koltès, à 19h30. Cocktail d’ouverture, hall du bâtiment Ricœur, à 21h.

Mardi 26 novembre :

Corps d’attente de Célia Dumont-Malet, compagnie Batteries d’entrailles, Espace Reverdy, à 18h30.

Britney Spears-Tragédie (actes I et II) de William Bourgine, compagnie Ceux qui ne sont rien, Théâtre Bernard-Marie Koltès, à 20h30.

Mercredi 27 novembre :

Pardonnez-moi que le soir de Leah Lapiower, compagnie Un timbre pareil, espace Reverdy, à 18h30.

Katherine/Petruchio de Claire Bosse-Platière, compagnie Viscérale, Théâtre Bernard-Marie Koltès, à 20h30.

Jeudi 28 novembre :

Beauté fatale d’Ana Maria Haddad Zavadinack, compagnie Scies sauteuses, espace Reverdy, à 18h30.

Récréation de Steven Nacolis, compagnie Les abîmes, Théâtre Bernard-Marie Koltès, à 20h30.

Tarifs : 8 euros le spectacle. 10 euros le pass festival. Gratuit pour les membres de la communauté universitaire.

En savoir plus :