En direct

Retour

HANDICAP

Le sport, facteur d’inclusion

9-NI447-Actu-p9-lead-danse.jpg

À Nanterre, l’inclusion est une préoccupation dans tous les domaines de la vie courante. Début septembre, c’est dans le sport que cela s’est illustré.

Les lauréats de l’appel à projets sport et handicaps ont été désignés lors du 2e Forum des sports ce samedi 7 septembre. En effet, dans le cadre de la Charte d’orientations du sport de Nanterre, les associations sportives ont été cette année invitées à déposer un projet en lien avec la pratique du handisport. Cette thématique fait partie des axes de travail retenus par la ville et l’Omeps (Office municipal d’éducation physique et sportive) lors de la refonte de la charte en 2017 : le sport au féminin, sport et handicaps et les pratiques urbaines.

À chacun son appel à projets

Le jury, composé de spécialistes du handisport, de responsables associatifs et d’élus de la ville, a choisi de distinguer, pour leur pérennité et leur innovation, trois initiatives. Le Nanterre foot fauteuil d’abord, qui fête ses 20 ans. Le club envisage en effet d’acquérir un véhicule adapté pour le transport de ses joueurs en fauteuil et de le partager avec d’autres, dont le Lutèce club handisport, deuxième lauréat de l’appel à projets. Ce dernier souhaite aujourd’hui développer une nouvelle discipline paralympique : le goal-ball, un sport de ballon pratiqué par des déficients visuels. Une initiative qui s’inscrit aussi pleinement dans le projet Paris 2024. Le troisième lauréat est l’association Mela’Duende, emmenée par son professeur Mélanie Marsaudon, qui projette d’ouvrir des créneaux de danse adaptée et d’accueillir des danseurs en situation de handicap. Chacun s’est vu remettre une dotation financée par la ville et l’Omeps : 6 900 euros pour le Nanterre foot fauteuil, 4 000 pour le Lutèce club handisport et 4 100 pour Mela’Duende.

Retrouvez le reportage de la webtv de Nanterre à propos du goal-ball sur YOUTUBE.