Nanterre info - AVRIL-MAI 2020 SPÉCIAL COVID-19

Archives

Mode d'emploi

Collapse

Uncollapse

NI-Covid-p16-collecte-veolia1-credit-Sophie-Bocard.jpg
p16-nettoyage.jpg

Une désinfection ciblée

Depuis la mi-mars, le service propreté de la ville a mis en place une désinfection ciblée régulière des mains courantes dans l’espace public : deux fois par jour, du lundi au vendredi, les agents municipaux désinfectent avec un virucide de très nombreux points à usages fréquents repérés dans la ville. Par exemple : les mains courantes des escaliers des gares RER (notre photo), de l’Arena, des Terrasses, les garde-corps des passerelles Mansart et Joliot-Curie ou encore devant les bureaux de poste. Tous les jours aussi, du lundi au vendredi, la ville nettoie soigneusement les trottoirs devant tous les commerces et les bâtiments publics encore ouverts. Par exemple : les trois écoles et la crèche accueillant des enfants des personnels indispensables ou encore l’hôpital Max-Fourestier.

En ce qui concerne les rues, la ville de Nanterre, tout comme celle de Paris et de nombreuses autres, suit les recommandations de l’agence régionale de santé (ARS) qui estime non pertinente la désinfection généralisée avec virucide : elle n’a pas prouvé son efficacité et est, de plus, dangereuse pour l’environnement. L’entretien des rues est donc assuré, comme d’habitude, par les cantonniers. Par roulement, ils effectuent le ramassage des papiers et autres déchets laissés sur la voie publique. Cela permet d’entretenir les espaces publics tout en respectant les obligations de confinement. Chaque jour, 23 cantonniers à pied (contre 60 d’habitude) et 5 agents patrouilleurs nettoient les rues afin d’assurer un cadre de vie propre et agréable aux habitants. Ils ramassent chaque semaine une moyenne de 35 tonnes de gravats abandonnés dans des dépôts sauvages, provenant en majorité de petits chantiers. La ville de Nanterre en appelle au civisme de chacun pour que cessent ces dépôts.

● C.P.

Retour En avant

Service public

Ramassage des déchets : presque comme avant !

Malgré le confinement, la collecte des ordures ménagères en porte-à-porte est assurée comme d’habitude.

Chaque jour, du lundi au samedi, neuf camions et une trentaine d’employés de l’entreprise Veolia effectuent, masqués, le ramassage habituel. Seule différence : depuis le début du confinement, ils collectent plus d’ordures dans les zones habitées et nettement moins dans les zones industrielles, qui tournent au ralenti. Et ils ont été surpris de l’attitude des riverains à leur égard depuis le début de la crise. « Les gens sont très gentils et prévenants, proposent des boissons chaudes, des chocolats, pour nous remercier. C’est très réconfortant pour nos gars. Mais l’essentiel pour nous, c’est de continuer à faire notre travail et d’être utiles à la société et à la ville, malgré les risques », explique David Phaëton, chef de secteur à Veolia et responsable de la collecte à Nanterre.

La circulation étant nettement plus fluide, la collecte est plus rapide et le camion passe plus tôt. Pensez donc à sortir les bacs un peu plus tôt le matin ou la veille au soir. La livraison et les opérations de maintenance des bacs et conteneurs (couvercles cassés, adhésif déchiré, récupération des conteneurs…) sont également maintenues, avec des contacts limités au strict minimum afin de respecter les obligations sanitaires. Pas de changement non plus du côté de la collecte des encombrants. Les collecteurs de verre, enfin, sont vidés presque aussi souvent que de coutume. En revanche, les déchetteries publiques sont fermées, tout comme les points de ramassage textile : gardez vos textiles, vous les déposerez à la levée du confinement.

À noter

Tous les déchets susceptibles d’être contaminés – masques, mouchoirs et gants usagés – doivent être enfermés dans un sac hermétique, glissé lui-même dans le sac poubelle à l’intérieur du bac gris, celui des ordures ménagères.

Orientez votre tablette horizontalement pour profiter des contenus enrichis.

logotest5.png Notre Emag ne prend pas en charge la lecture sur mobile pour le moment. Nous vous invitons à le consulter sur tablette ou ordinateur. Continuer tout de même