En direct

Retour

REPRISE

La mobilisation des commerçants

Par Guillaume Gesret

NI453-p6-commerce-credit-Claire-Macel.jpg

Le commerce est l’un des secteurs les plus durement touchés par la crise sanitaire et le confinement qui s’en est suivi. Les actions solidaires ont compté mais le retour des clients reste décisif.

« Beaucoup de commerçants ont souffert du confinement, surtout les restaurateurs. Ils sont parfois contraints de licencier », nous confie Laurette Lesigne, la présidente de l’Association des commerçants du centre-ville de Nanterre (ACCVN). Djaffar Ahmedi, patron du restaurant Le Bienvenu, s’est mis à vendre des pizzas à emporter durant le confinement, mais les clients se comptaient sur les doigts de la main. « C’est très dur, on attend les clients avec impatience. » De son côté, la présidente de l’ACCVN souligne la solidarité qui a existé entre les commerçants. Le fleuriste et le caviste, par exemple, ont livré les paniers fournis par le magasin Day by day.

Soutien de la municipalité

La ville de Nanterre accompagne les commerçants depuis le 16 mars en les informant sur les démarches à suivre pour obtenir de l’aide. Laurette Lesigne a reçu les informations relayées par le service municipal et s’est tournée vers l’État, la région, les banques et les assurances afin de bénéficier de mesures de compensation. La ville a également soutenu les commerces de Nanterre en donnant de la visibilité aux initiatives des uns et des autres. Les articles en ligne et sur les réseaux sociaux ont ainsi permis de promouvoir l’activité du maraîcher qui s’est installé au moment du confinement dans un local de la rue Maurice-Thorez.

L’espoir renaît

Depuis le 11 mai, la plupart des commerces ont rouvert. La gérante de la boutique La Cigale et La Fourmi estime que « la reprise est encourageante. Les clients sont au rendez-vous, j’observe un élan vers les commerces de proximité. Certains Nanterriens, qui avaient peut-être le réflexe de se rendre à la Défense, ont découvert des boutiques de qualité à côté de chez eux. » Pour Djaffar Ahmedi, l’autorisation d’accueillir des clients en terrasse à partir du 2 juin est un espoir. « Mes huit tables et mes plats faits maison attendent les clients. » En soutien aux restaurateurs, la ville a autorisé quelques extensions de terrasse, quand l’emplacement le permet, pour augmenter la capacité de couverts.

Retour dans les commerces



Le stationnement à nouveau payant
La gratuité du stationnement, en vigueur depuis le début du confinement, a pris fin le 2 juin à Nanterre pour les automobilistes visiteurs et résidents. La suspension provisoire du stationnement payant avait pour objectif d’inciter les Nanterriens à rester chez eux. Le retour à une vie « déconfinée » se traduit logiquement par un retour sur le chemin de l’horodateur. La municipalité renouvelle en ce moment son parc d’horodateurs. Les nouveaux appareils proposent le paiement sans contact.