En direct

Retour

Nature en ville

La lutte contre les îlots de chaleur est engagée

Par Olivier Ruiz

6-NI449-p6-bizis2-credit-claire-macel.jpg

Arbres, arbustes, prairies remplaceront bientôt une grande partie du bitume au centre de loisirs des Bizis à Berthelot. Une première qui va se répandre.

Au printemps prochain, avec une cinquantaine d’arbres plantés fin novembre et 150 arbustes, c’est un véritable verger (pommiers, poiriers, amandiers) qui verra le jour au centre de loisirs des Bizis, dans le quartier Université. Une prairie s’ajoutera aussi au potager déjà existant. Au-delà de la vocation pédagogique pour les enfants du centre, ce choix d’aménagement est un véritable projet de végétalisation et de boisement de 1 000 m². Pendant la période chaude, il deviendra un espace de fraîcheur avec une surface globale végétalisée à 85 % contre 41 % auparavant.

Un diagnostic par thermographie aérienne

Troisième ville arborée des Hauts-de-Seine, Nanterre compte 34 000 arbres, dont 14 000 appartiennent à la ville. Atouts pour la biodiversité et la richesse des sols, les arbres limitent localement l’ampleur des phénomènes climatiques. L’objectif est de lutter contre les îlots de chaleur repérés par thermographie aérienne. Il passera également par la végétalisation des immeubles (façades, toits-terrasse), l’augmentation des espaces verts (au nombre de 82 sur quelque 110 ha) ou encore la multiplication des jardins partagés (20) et familiaux (56).

Plantations en cours…

À l’automne, pas question de cesser de s’occuper des espaces verts et des arbres. La preuve au Parc Sud où les opérations ont été nombreuses : remplacement des haies de charmilles allée de la Danse, de celles du mail de l’Étang, d’arbres, et ajout d’arbustes et bulbes rue Salvador-Allende. Des plantes tapissantes ont été installées sur la placette de l’école Robespierre. Des arbustes aux couleurs flamboyantes complètent maintenant le massif arbustif de la placette Pablo-Picasso/Fernand-Léger où des bulbes ont été ajoutés. Sur la prairie de la préfecture, 60 000 bulbes viennent d’être plantés. Tulipes, narcisses, muscaris et coquelicots attendent la fin de l’hiver pour se montrer. La fl oraison devrait durer jusqu’en avril. Une technique de plantation mécanique a été utilisée pour réaliser cette opération en seulement deux heures sur 600 m².