Nanterre info - 452 : Mars 2020

Archives

Mode d'emploi

Collapse

Uncollapse

NI452-p20-portrait-credit-mathias-glikmans.jpg De gauche à droite : Lili Garcia Gomez, Valentina Canseco et Alexandra Arango. Absentes de la photo : Julia Maria Lopez et Anne-Lise Michoud.

Petite bio

2016

le collectif se forme lors d’une exposition au 6b à Saint-Denis

Novembre 2019

début de la résidence dans le cadre du Cléa

Juin 2020

performances et premières restitutions à Nanterre

Retour En avant

PORTRAIT

Collectif AAAAA ! Archéologues du futur

Les cinq artistes du collectif AAAAA ! sont en résidence à Nanterre depuis novembre dernier. Elles s’apprêtent à rencontrer les habitants pour les inviter à s’interroger sur les mutations urbaines et à penser avec elles la ville de demain.

Avant de former le collectif AAAAA !, les cinq femmes étaient voisines d’atelier. Elles se côtoyaient au 6b, cet ancien siège d’Alstom transformé en un immense repère d’artistes d’art contemporain à Saint-Denis.

L’Amérique latine en partage

Alexandra, Julia et Lili se sont rapidement aperçues qu’elles avaient en commun d’être colombiennes et d’avoir suivi une formation d’architecte. Leurs discussions sur l’Amérique latine et l’art contemporain les ont rapprochées de Valentina et d’Anne-Lise, qui ont vécu à Medellín et à Bogota après leurs études d’art. Ces artistes, trois plasticiennes, une danseuse et une réalisatrice, ont formé le collectif AAAAA ! – non pas comme l’andouillette mais pour la lettre A qui signifie le féminin en espagnol – à l’occasion d’une exposition qu’elles ont présentée en 2016 au 6b. Depuis, les cinq femmes âgées de 34 à 43 ans ont signé des fresques sur les palissades des chantiers du Grand Paris ou réalisé une installation à la Biennale d’architecture de Venise. Quand elles ne travaillent pas ensemble, chacune mène sa propre trajectoire artistique. À l’image de Julia, le mois dernier à Mayotte, ou Anne-Lise, en tournage au Mexique.

Depuis quelques mois, la ville de Nanterre est au cœur de leur attention. Le collectif AAAAA ! a été retenu dans le cadre du dispositif Cléa (contrat local d’éducation artistique et culturelle), porté par la municipalité, le conseil départemental, le ministère de la Culture et celui de l’Éducation nationale. Ce contrat est mis en œuvre aux quatre coins de la France pour sensibiliser les habitants à l’art et à la culture.

Huit mois auprès des Nanterriens

En décrochant cet appel à projets à Nanterre et à Colombes, le collectif AAAAA ! détient la garantie de passer au moins huit mois sur le territoire de ces deux communes. Après s’être documentées auprès de la Société d’histoire de Nanterre et s’être promenées dans les quartiers de la Boule / Champs-Pierreux et République, les cinq artistes vont à présent rencontrer les Nanterriens : les enfants dans les écoles, les jeunes à la mission locale, les seniors dans les maisons de retraite, les familles dans les centres sociaux… À la mairie, la direction du développement culturel les accompagne en jouant les entremetteurs. « Nous allons réfléchir et créer avec les habitants sur les territoires en mutation, explique Alexandra Arango. Les habitants ne cessent de voir leur ville se métamorphoser, les chantiers d’ampleur se succèdent. Par exemple, la démolition de la barre Aotep nous intéresse. » Les cinq artistes vont inviter les Nanterriens à former une communauté du futur pour « bâtir » une ville de demain : comment se déplacera-t-on ? Comment s’identifiera-t-on ? Que mangerons-nous ? Comment nous habillerons-nous ? « Nous ne cherchons pas des idées rationnelles, comme pourrait le faire un promoteur. Notre démarche est artistique et poétique », précise Valentina Canseco.

Une approche pluridisciplinaire

Au-delà des ateliers participatifs, les membres du collectif préparent des performances et des installations. « Les gens vont nous voir régulièrement, nous aurons une box avec nous pour collecter tous les vestiges du futur, nous raconte Valentina Canseco. Avec la complicité des habitants, nous allons fabriquer des objets, écrire un manifeste, danser, chanter… » Cette approche pluridisciplinaire devrait séduire les Nanterriens qui ont envie de rêver une ville autrement ou de s’exprimer sur les transformations urbaines. Les premières restitutions de ce projet artistique, lequel s’annonce joyeux et foisonnant, seront présentées lors des fêtes des parcs des Chènevreux et des Bords-de-Seine, en juin prochain. D’ici là, soyez aux aguets, les filles débarquent près de chez vous.

Orientez votre tablette horizontalement pour profiter des contenus enrichis.

logotest5.png Notre Emag ne prend pas en charge la lecture sur mobile pour le moment. Nous vous invitons à le consulter sur tablette ou ordinateur. Continuer tout de même