Nanterre info - 432 : Mai 2018

Archives

WebTV

Mode d'emploi

Collapse

Uncollapse

talents.jpg

En chiffres

15 minutes : la durée du court-métrage Bull’s eye
40 ans :, la moyenne d’âge de Julien et Clément
12 H : le titre de leur premier court-métrage

Retour En avant

TALENTS

Cinéaste à deux têtes

Leur deuxième court-métrage, présenté au festival ciné-poème de Bezons en mars, leur a valu le prix du public. Forts de ce succès, les deux amis sont bien décidés à percer dans le 7e art.

Le court-métrage Bull’s eye expose la déchéance d’un homme qui a perdu son fils dans un accident. Tout y est suggéré, le film n’est jamais bavard et prend soudainement aux tripes. Le piège du pathos est évité, le spectateur sort secoué de la projection. Plusieurs plans ont été tournés à Nanterre, sur les berges de la Seine et dans le parc du Chemin-de-l’Île. « J’habite au Chemin-de-l’Île depuis quinze ans, précise Julien Janska. Les bords de Seine, qui tournent le dos à la ville, nous ont inspirés pour cette histoire d’un homme en marge. » Julien Janska et Clément Saunier ont mis « tout leur cœur » dans ce projet auquel ils ont consacré trois ans de leur vie. « Nous sommes des papas âgés de 40 ans. Les émotions ressenties dans le film font écho à nos angoisses et à nos histoires personnelles. » Une implication totale, confirmée lorsque défile le générique au sein duquel apparaissent les noms des propres fils et père de Julien Janska.

Julien et Clément ont écrit le scénario, réalisé, monté et autoproduit le film. Pour Bull’s eye, Clément était à la fois derrière et devant la caméra puisqu’il y interprète le rôle d’un homme en pleine résilience. Les deux copains aiment mener des projets artistiques après leur « job » respectif. À leur rencontre, dans un cours de théâtre à Paris, ils ont une vingtaine d’années. Très vite, leur passion commune pour la scène et le cinéma les réunit. « On ne se quitte jamais, notre entourage nous appelle Tic et Tac ou les frères Bogdanoff », plaisante Clément. Chez Julien, le cinéma est une histoire de famille. Son grand-père réalisait des films en Russie, sa mère était comédienne et son père décorateur de théâtre. Il se souvient des heures passées, enfant, au théâtre du Lucernaire, à assister à des répétitions et à des projections de films. Clément, quant à lui, raconte qu’il ne lâchait jamais la caméra huit millimètres de ses parents.

Leur amitié les conduit d’abord à monter une pièce de théâtre en 2012. La théorie des phacochères a d’ailleurs été jouée à la salle des fêtes de Nanterre. « À l’époque, j’étais régisseur, explique Julien. Je travaillais comme intermittent du spectacle dans plusieurs équipements culturels de Nanterre. S’y produire était donc un peu plus facile. » La réalisation de film viendra plus tard, en 2015. Julien et Clément signent alors un « mini-métrage » d’une minute tourné au téléphone portable. Le film, sélectionné au Mobile film festival, est projeté au cinéma l’Arlequin à Paris. « Cette reconnaissance nous a donné les ailes pour poursuivre », rapporte Clément. C’est à partir de ce moment-là que les deux complices décident d’aménager un studio de montage au sous-sol de la maison de Julien, au Chemin-de-l’Île, et créent une société de production audiovisuelle, Higgs Films, pour répondre à des commandes du secteur de la communication. « Aujourd’hui, nous aimerions adapter un livre sous la forme d’une série et d’un moyen-métrage », dévoile Julien sans en dire davantage. Grâce à l’obtention du prix du public au festival de Bezons, les jeunes réalisateurs ont fait la rencontre de producteurs, de compositeurs… « des gens avec qui on a envie de travailler et qui pourraient financer en partie ce nouveau film ».

En attendant, Bull’s eye est une belle carte de visite. Le film devrait tourner dans plusieurs festivals européens. « J’aimerais bien le projeter à Nanterre, glisse Julien Janska. Je suis un fidèle spectateur du cinéma Les Lumières, je lance l’idée ! Le film pourrait aussi servir de lancement à un débat sur la résilience à l’Agora, pourquoi pas ? »

Orientez votre tablette horizontalement pour profiter des contenus enrichis.

TetiereUne1000x400px.png Notre Emag ne prend pas en charge la lecture sur mobile pour le moment. Nous vous invitons à le consulter sur tablette ou ordinateur. Continuer tout de même