Nanterre info - 430 : Mars 2018

Archives

Mode d'emploi

Collapse

Uncollapse

photo-moreno-pour-emag-ok.jpg
photo-livre-moreno-pour-emag-ok.jpg

Tous les arbres ont des racines

Cécile Moreno, édité grâce au soutien de la ville de Nanterre, 353 p., 20 euros. Disponible à la Société d’histoire de Nanterre, Villa des Tourelles, 9, rue des Anciennes-Mairies.

Retour En avant

LITTÉRATURE

Aux racines des Amandiers

L’esprit de 68 avant 68 ! Dans un livre qui vient de paraître, Cécile Moreno raconte l’aventure collective, menée dès 1965, par Pierre Debauche pour implanter un théâtre à Nanterre.

« Pierre Debauche est un grand bâtisseur. C’était une personne merveilleuse et un grand pédagogue qui a formé des comédiens célèbres comme Carole Bouquet, Robin Renucci ou Jacques Gamblin. C’est le personnage principal de mon livre, et il m’a soutenue dans ce projet qui m’a occupée dix ans. » Lundi 5 février, à la Villa des Tourelles, siège de la Société d’histoire, Cécile Moreno a présenté Tous les arbres ont des racines, un ouvrage dans lequel elle raconte les années fondatrices du Théâtre des Amandiers. Une parution qui coïncide avec la disparition, le 23 décembre 2017, de l’acteur, auteur, metteur en scène et fondateur du théâtre de Nanterre, Pierre Debauche. Le livre retrace le choix de ce dernier de s’installer, en 1965, dans une ville ouvrière connue pour ses bidonvilles, les premières années du théâtre et les nombreuses initiatives visant à développer le goût du public pour cet art. À l’époque, les représentations se donnaient sous les préaux d’écoles, dans les foyers de jeunes travailleurs, dans les usines occupées en mai 1968. Certains spectacles sont joués en arabe, en espagnol ou en portugais. Puis des liens se tissent avec les bibliothèques, les associations, les comités d’entreprise afin d’aller à la rencontre du plus grand nombre. Et pour répondre à la soif de culture de l’époque, l’éclectisme est de mise : cinéma, concerts, soirées cabaret, expositions côtoient les pièces du grand répertoire. Le 28 septembre 1976, après deux ans de travaux, le Théâtre des Amandiers est inauguré sur l’avenue Pablo-Picasso. Quant à Pierre Debauche, il quittera Nanterre en juin 1978, au grand regret de nombreux habitants.

Orientez votre tablette horizontalement pour profiter des contenus enrichis.

logotest5.png Notre Emag ne prend pas en charge la lecture sur mobile pour le moment. Nous vous invitons à le consulter sur tablette ou ordinateur. Continuer tout de même