Nanterre info - 413 : Septembre 2016

Archives

Mode d'emploi

Collapse

Uncollapse

9-inovelles3cm.jpg Ouafah Sniky, styliste à l'ambition XXL. © Claire Macel

Je confectionne des robes de la taille 42 à 56 qui s’adaptent aux différentes morphologies féminines. J’aime jouer avec les couleurs et associer les drapés avec de la dentelle ou des franges.

Retour En avant

Entrepreneuriat

Une créatrice qui voit grand

Grâce au soutien de la Maison de l’emploi et de la formation (MEF), Ouafah Sniky a réussi à devenir créatrice de prêt‑à‑porter féminin.

Après avoir passé toute son enfance dans les étoffes de sa maman couturière, Ouafah Sniky rêvait de créer sa propre ligne de vêtements. Il a fallu un accident de parcours, un licenciement en l’occurrence, pour que cette ancienne acheteuse dans le secteur du textile se lance. Ne sachant pas par où commencer, elle s’est d’abord rapprochée de la MEF de Nanterre. « J’y ai rencontré la coordinatrice du pôle création d’activités. C’est elle qui m’a donné les premiers conseils et qui m’a orientée vers les bons interlocuteurs. »


Dans la foulée, la jeune femme suit les formations proposées aux porteurs de projet, avant d’intégrer le club Innov’Elles pour aller à la rencontre d’autres entrepreneuses. « Avec ce réseau, je me suis rendue compte que je n’étais pas seule et que je pouvais partager mon expérience avec des dizaines de femmes trentenaires, comme moi, qui dirigent une entreprise. »


Après un stage au sein de la maison Chloé, Ouafah Sniky parvient à intégrer en janvier dernier l’incubateur dirigé par le styliste Jean‑Luc François. C’est dans ces ateliers à Pantin qu’elle finalise sa collection de vêtements conçus pour les femmes rondes. « Je confectionne des robes de la taille 42 à 56 qui s’adaptent aux différentes morphologies féminines. J’aime jouer avec les couleurs et associer les drapés avec de la dentelle ou des franges. »


Déjà un trophée à son actif


En mai dernier, Ouafah a présenté dix pièces de la marque SNI!KY dans le cadre de la Pulp fashion week, organisée au Palais Brongniart. Lors de ce rassemblement de professionnels, elle a reçu le prix de la jeune créatrice. « Ce trophée est un superbe encouragement. Il m’a été décerné par des professionnels de la mode qui ont apprécié mon travail. » Cette reconnaissance devrait lui ouvrir de nouvelles portes, y compris à l’international. « Je ne m’emballe pas, j’y vais marche par marche… »


Son prochain rendez-vous a lieu fin septembre. Elle participera alors à un nouveau défilé parisien qui met à l’honneur les femmes de plus de 35 ans.

Orientez votre tablette horizontalement pour profiter des contenus enrichis.

logotest5.png Notre Emag ne prend pas en charge la lecture sur mobile pour le moment. Nous vous invitons à le consulter sur tablette ou ordinateur. Continuer tout de même