En direct

Retour

Environnement

« Il existe de nombreuses initiatives locales pour construire un monde durable »

alternatiba.jpg

Le collectif « Nanterre en transition » organise son premier village Alternatiba le samedi 5 octobre. Jean-Pierre Théret, président de l’association CEAN, nous explique les objectifs de ce nouveau rendez-vous à Nanterre.

Qu’est-ce qu’un village alternatiba au juste ?

C’est une manifestation gratuite à destination du grand public. Elle rassemble des associations et des entrepreneurs qui proposent des solutions alternatives face à la crise écologique et sociale. Aujourd’hui, les citoyens constatent que les Etats ont failli et beaucoup veulent prendre leur destin en main en agissant concrètement. L’idée de ce village est de faire connaître les initiatives locales, individuelles et collectives, qui permettent de relever le défi climatique. Cela va de la rénovation thermique de nos logements à la conception de potager, en passant par la mise en place du zéro déchet… Le mouvement écologiste alternatiba vient du Pays Basque, le terme basque alternatiba signifie alternative, tout simplement.

Quelles sont les solutions à notre portée pour construire une société durable ?

La nourriture est un des leviers les plus accessibles à mon sens. L’alimentation est la première source de santé à la fois pour l’homme et pour le reste de l’écosystème : plantes et animaux. Adopter les principes de l’alimentation responsable (circuit court, produit de saison…) est une révolution à la portée de tous. Nous parlons d’une révolution délicieuse, car le terme est joyeux. Nous souhaitons insuffler une vision positive, qui s’oppose à celles des médias qui utilisent un vocabulaire catastrophiste pour évoquer les défis climatiques.

L’objectif de ce village se limite-t-il à l’information ?

Les participants sont là pour informer sur les solutions alternatives mais aussi pour apprendre à se connaître mutuellement et à développer des initiatives collectives. Grâce au festival EcoZone qui a lieu tous les ans en mai, les associations ont appris à former un réseau. Le collectif « Nanterre en transition » regroupe ainsi plusieurs acteurs associatifs, mais il doit s’étendre à des entrepreneurs et à des citoyens de Nanterre et des villes voisines qui ont envi de se mobiliser.

Programme du samedi 5 octobre

10h à 12h : vente de l’Epi de Nanterre, épicerie participative
11h : présentation des fermes solaires du Mont-Valérien
12h : conférence sur les perturbateurs endocriniens
14h : animation autour de la fresque du climat
15h : présentation des jardins partagés à Nanterre
16h : Défi rien de neuf
Maison des associations, au 27 rue Sadi-Carnot, Entrée libre