En direct

Retour

Solidarité

Electrolab fabrique des visières de protection pour les soignants

Par Catherine Portaluppi

electrolab_corona_visieres_Emag.jpg

La volonté était là : aider les soignants. L’idée est née le 25 mars : à la demande du Cash, l’hôpital de Nanterre, les bénévoles du hackerspace nanterrien ont conçu et réalisé en un temps record des prototypes de visières qui viennent d’être validés par les soignants !

Au départ, il y a eu un dessin signé Sébastien Tricoire, un adhérent d’Electrolab. Il s’agissait d’imaginer une visière simple, solide, réutilisable et rapide à fabriquer – vu les besoins urgents de masques pour les soignants. Une visière confortable et facile à accrocher autour du front, dans laquelle on peut glisser une feuille transparente rigide pour protéger le visage.

Des essais avaient déjà été réalisés ailleurs grâce à des imprimantes 3D – trop long. Alors les bénévoles d’Electrolab optent pour le polypropylène, un plastique facilement découpable à la machine à découpe laser. Encore faut-il la configurer pour ce matériau particulier. Ce sont les PlastiKeuses, des plasticiennes nanterriennes familières du polypropylène et de la machine, qui donnent les premières feuilles et précisent le réglage de la découpe. Tout cela à distance. Sur place, le président de l’association Vincent Pratelle, avec l’aide de Yannick Avelino, cofondateur du lieu, pilote la fabrication. La ville, elle, a donné son stock de feuilles plastiques transparentes pour permettre la réalisation complète de ce matériel de protection indispensable.

Déjà une vingtaine de prototypes
Une vingtaine de prototypes ont été apportés à l’hôpital de Nanterre le lundi 30 mars matin. Validés le soir même, la fabrication commence le mardi 31, une fois les matériaux achetés : le polypropylène vient de Gennevilliers, une autre commande passée en urgence sera livrée bientôt. La feuille de plastique transparente vient de couvertures de dossiers reliés ou de feuilles de rétroprojecteur.
L’ensemble est très rapide à fabriquer : 400 par jour rien qu’à l'Electrolab. La première centaine a été livrée mercredi 1er avril au Cash – et ce n’est pas une blague ! Coût de fabrication : 50 centimes pièce.
Toutes les données, processus de fabrication, notice d’assemblage, etc. sont disponibles sur le forum en ligne d’Electrolab et utilisables partout dans le monde. Le tout traduit en français, italien, anglais, allemand – grâce à la communauté des hackers.
Electrolab a un autre projet en cours, en coopération avec l’hôpital Foch de Suresnes : la fabrication de pousse-seringues utilisés en soins intensifs pour envoyer les médicaments en continu dans les perfusions. Le dossier a été envoyé à la direction générale de la Santé.

Vous voulez participer ?
Vous pouvez aider Electrolab, en fournissant les feuilles transparentes, difficiles à trouver en période de confinement, mais souvent présentes en grande quantité dans les entreprises pour relier les dossiers. Mail

Toutes les infos
Site officiel

Electrolab est le plus grand hackerspace européen : 1 500 m2. Il a été créé en septembre 2010 à Nanterre sous forme d’association loi 1901 pour promouvoir les sciences et techniques. Il compte actuellement 350 adhérents habitant toute l’Île-de-France.