En direct

Retour

PRÉSERVATION

Des arbres mieux protégés

Par Isabelle Fruchard

arbre-choix2-credit-mathias-glikmans.jpg

Quelle est la valeur d’un arbre en ville ? Comment éviter au maximum que l’on procède à son abattage ?

Adopté par le conseil municipal, le barème d’évaluation de la valeur d’un arbre (Beva) est un nouvel outil pour protéger un patrimoine végétal précieux à plus d’un titre : qualité esthétique, bienfait pour la santé, vecteur de biodiversité, valeur historique… Tous ces critères sont regroupés dans la notion d’aménité environnementale. C’est cette valeur que le Beva permet de calculer en se basant sur plusieurs indices : circonférence du tronc, espèce et variété, situation et aspect de l’arbre, état sanitaire.
Ainsi, un beau platane isolé dont le tronc mesure 165 cm de circonférence vaut environ 36 000 euros. Un marronnier moins imposant de 54 cm de circonférence et de bel aspect est évalué à près de 9 000 euros. Afin de dédommager les propriétaires, un système de compensation financière et en nature (replantation) est mis en place. Il inclura également les dégradations éventuelles causées par un accident, un incendie ou des travaux, et complétera des mesures déjà existantes de protection comme le classement des arbres par le plan local d’urbanisme.