En direct

Retour

CULTURE

Démos, une porte ouverte sur la musique classique

Par Isabelle Fruchard

image-demos.jpg

Apprendre le violon et le violoncelle au sein d’un orchestre pendant trois ans : c’est le cadeau offert chaque année à des musiciens en herbe issus des quartiers défavorisés. Et ce grâce au dispositif Démos, qui fête ses 10 ans.

En 2020, Démos (dispositif d’éducation musicale et orchestrale à vocation sociale) soufflera ses dix bougies. Gratuit, il permet à des enfants de 7 à 12 ans habitant dans des quartiers populaires de bénéficier d’un apprentissage de la musique classique et de la pratique instrumentale au sein d’un orchestre pendant trois ans. La Philharmonie confie à chacun un instrument et les enfants s’engagent à suivre les cours et les répétitions avant de participer, en fin d’année, à un grand concert rassemblant toutes les formations d’Île-de-France. À Nanterre, Démos entame sa 8e saison, dont six passées dans le quartier du Petit-Nanterre et deux au Chemin-de-l’Île.

Cette année, ce sont 15 enfants (8 garçons et 7 filles) qui apprennent en groupe la pratique du violon, de l’alto et du violoncelle. Encadrés par deux professeurs, Youri Bessières et Wagner De Matos Passos, des intervenants de l’association Cerise et le directeur du centre social et culturel des Acacias, Jalal Lahmar, ils se retrouvent tous les lundis soir et samedis matin à l’espace des Sorbiers et à l’espace Hoche. Cinq fois dans l’année, ils se rassemblent en « tutti » avec les ensembles Démos des autres villes des Hauts-de-Seine (Antony, Bagneux, Clichy, Gennevilliers, Villeneuve-la-Garenne, Châtenay-Malabry) et répètent le programme du concert de juin, Bella Ciao 1944, Al Ayloughs, Destala min, Tamzara, une suite de musiques arméniennes et kurdes, ainsi qu’une « chanson fredonnée » de Robert Schumann. Pendant les vacances scolaires, ils sont également conviés à des stages de deux jours à la Philharmonie et participent à des concerts organisés par le conservatoire de Nanterre.

Le dispositif Démos, qui connaît une croissance régulière, notamment dans les quartiers sensibles d’Île-de-France et en province, est financé par le ministère de la Culture, les conseils départementaux, le fonds social européen et les villes partenaires. À Nanterre, ce grand bain musical de trois ans a fait naître plusieurs vocations. Certains enfants intègrent le conservatoire de la ville, d’autres l’orchestre Démos Philharmonie de Paris (ODPP), qui rassemble environ 70 jeunes de 10 à 14 ans. Six jeunes Nanterriens ayant suivi Démos font partie aujourd’hui de l’ODPP et environ cinq, chaque année, s’inscrivent au conservatoire.

Le conservatoire à rayonnement départemental de Nanterre