Nanterre info - 444 : Juin 2019

Archives

Mode d'emploi

Collapse

Uncollapse

Sans-titre-1.jpg
Retour En avant

Participatif

La danse partagée

le chorégraphe Fabrice Lambert, en résidence à la maison de la musique, a conçu une performance avec la complicité de 140 danseurs amateurs. Un spectacle hors norme à découvrir le samedi 22 juin dans le parc des Anciennes-Mairies.

Travailler avec un chorégraphe de la qualité de Fabrice Lambert me permet de m’aventurer dans des “endroits” où je ne serais pas allée toute seule », nous dit Isabelle, une des participantes du spectacle « Nous resterons sur terre ». Depuis janvier, Isabelle et les 140 autres danseurs amateurs cheminent dans les méandres de la création au gré d’une séance par mois en compagnie de Fabrice Lambert et de ses danseurs. « Petit à petit, je m’approprie la gestuelle proposée par le chorégraphe et j’éprouve des sensations nouvelles. Ce spectacle participatif nous contraint à être à l’écoute les uns des autres », décrit Isabelle, qui a l’habitude de suivre les cours de danse pour adultes du conservatoire de Nanterre. La performance qui sera dévoilée le 22 juin a la particularité de réunir des hommes, des femmes et des enfants de tout âge, issus du conservatoire mais aussi du pôle seniors du centre communal d’action sociale, des écoles primaires, des associations sportives de Nanterre… Fabrice Lambert a souhaité un « melting-pot intergénérationnel » pour construire un spectacle-manifeste. « J’avais envie que les générations dialoguent, que des corps très différents se rencontrent et engagent ensemble une réflexion sur la nature et la présence humaine sur notre planète », explique le chorégraphe.

L’humain face à la nature

La performance « Nous resterons sur terre » s’inscrit dans une thématique chère à l’artiste. Le développement durable était déjà au cœur d’une de ces pièces qui abordait la problématique de l’enfouissement des déchets nucléaires. Avec ce spectacle hors norme, le chorégraphe questionne à nouveau le rapport des hommes et des femmes à la Terre en les connectant les uns aux autres dans un espace verdoyant. « Cette performance a la particularité de se jouer dans le parc des Anciennes-Mairies. Je fais en sorte que les danseurs se sentent en osmose avec ces arbres qui constituent cet îlot de verdure où les Nanterriens viennent se retrouver ou simplement faire une pause dans leur journée ». Les participants, plus ou moins expérimentés, manifestent leur enthousiasme lors des répétions depuis le lancement de cette aventure. Beaucoup découvrent que le mouvement du corps permet de véhiculer des messages et des émotions. La danse surpasse les mots qui ne suffisent plus, car trop galvaudés. Le discours devient plus convaincant quand il est porté par l’énergie des corps de 140 danseurs. Isabelle, qui se dit très concernée par les problèmes environnementaux, entend bien sensibiliser par la danse les spectateurs à ces questions cruciales.

Samedi 22 juin à 19h30, entrée libre dans le parc des Anciennes-Mairies

Orientez votre tablette horizontalement pour profiter des contenus enrichis.

logotest5.png Notre Emag ne prend pas en charge la lecture sur mobile pour le moment. Nous vous invitons à le consulter sur tablette ou ordinateur. Continuer tout de même