En direct

Retour

Nature en ville

À quoi sert le permis de végétaliser ?

Par Catherine Portaluppi

NI460-p5-image-question-mois.jpg

Embellir votre quartier, accroître la biodiversité, contribuer au rafraîchissement de l’air mais aussi favoriser le lien avec vos voisins, voici les (très) bonnes raisons de demander un permis de végétaliser l’espace public près de chez vous ! Trois possibilités de plantation s’offrent à vous : en pied d’arbre ; sur un îlot vert existant (en pleine terre ou en jardinière) ; ou encore sur des emplacements de stationnement immobilisés à cause du plan Vigipirate (devant une crèche ou une école, par exemple). Pour ce dernier cas, la ville se charge d’enlever le bitume et de fournir la terre. Ce permis, engagement du nouveau mandat municipal, est ouvert à toute personne physique ou morale (copropriétaires, associations, etc.). Une fois obtenu, c’est à vous de jouer ! Attention, quelques contraintes devront être respectées, comme l’interdiction d’utiliser insecticides, engrais ou désherbants. Côtés végétaux, pensez à privilégier des espèces locales, mellifères. Certaines sont interdites, telles que les plantes allergisantes. Enfin, la zone de plantation doit être, si possible, proche de votre domicile ou de votre lieu d’activité afin de faciliter son entretien. Car il vous faudra aussi arroser, tailler, désherber, etc. Vous pouvez déposer vos demandes de permis du 1er mars au 5 avril. Elles seront étudiées par les services municipaux en avril et les plantations commenceront fin mai. Et si vous n’avez pas la main verte, des sessions de formation sont prévues cet automne. Le budget alloué en 2021 par la ville s’élève à 25 000 euros.

Retrouvez la carte des lieux à végétaliser, le formulaire d’inscription, le guide pratique et la charte des permis de végétaliser sur NANTERRE.FR.