En direct

Retour

Conseil municipal

À questions pertinentes, réponses éclairantes

Par Isabelle Fruchard

NI460-p10-actu-CM-credit-Claire-Macel.jpg

Les interrogations des Nanterriens ont ouvert les débats du 9 février. Incohérences de la vaccination, lutte contre les incivilités, facilités de paiement pour les séjours seniors… se sont invitées en séance.

C’est une innovation inscrite dans le programme municipal qui marque une nouvelle étape de la vie démocratique locale : le conseil municipal du 9 février a inauguré les questions orales des habitants. Quinze ont été envoyées à l’adresse mail créée à cet effet (questionconseilmunicipal@mai-rie-nanterre.fr) et cinq d’entre elles ont été retenues pour être traitées en séance, en fonction de leur intérêt pour le quartier ou pour l’ensemble de la ville (les dix autres questions obtiendront une réponse via le site internet de la ville). En raison de la crise sanitaire, les questions ont été enregistrées en vidéo ou en audio. La première illustre un sujet majeur pour nombre de personnes âgées : Jean-Claude Molhot, 87 ans, handicapé et à haut risque, s’interroge sur le fait qu’il n’obtienne pas de rendez-vous pour un vaccin. L’occasion pour Didier Debord, conseiller municipal délégué à la santé, de dénoncer la gestion « chaotique » de l’État, les injustices par rapport à des villes voisines, comme celle de Neuilly qui dispose d’un nombre plus élevé de vaccins et, pour le maire, Patrick Jarry, d’annoncer l’engagement du préfet à restaurer plus d’équité. Rani Bouregba, un habitant récemment installé dans le quartier Université, déplore des incivilités dans l’espace public et le parking souterrain de sa résidence. Il demande des moyens de sécurisation. Adjointe chargée de la sécurité, Nesrine Rezzag Bara détaille les mesures prises par la ville à la suite de ces incidents (installation d’une caméra de vidéo-protection, renforcement du dispositif de médiation), les demandes faites auprès de la Police nationale et la responsabilité de la copropriété. Dans un autre domaine, Jean-Luc Jathières, conseiller municipal délégué aux retraités et seniors, accepte la possibilité suggérée par Catherine Robin de pouvoir payer les séjours seniors municipaux en plusieurs fois. À la question de Patrice de Fontenay qui souhaite l’installation d’une nouvelle station Vélib’ dans son quartier du Mont-Valérien, Alexandrine Mounier, conseillère déléguée au vélo et aux mobilités douces, explicite le choix de la ville de faciliter l’achat d’un vélo individuel par un nouveau dispositif d’aides (lire p. 6 du Nanterre info 458, janvier 2021). Enfin, Philippe Trayssac demande s’il est envisageable d’implanter dans le futur quartier des Groues l’un des deux bassins olympiques installé à l’Arena pour les Jeux olympiques de 2024. Une « piste #### pertinente » et une réflexion toujours ouverte selon Hakim Allal, conseiller municipal délégué au sport.

Transition écologique : l’action de la ville

Augmentation de la part des fruits et légumes bio dans les cantines, végétalisation de l’espace public, charte qualité des constructions neuves, incitation à la pratique du vélo, multiplication des jardins partagés et des potagers éducatifs, lutte contre les îlots de chaleur urbains, amélioration de la gestion de l’eau… Le rapport 2020 sur la situation de la ville en matière de développement durable, une obligation légale pour les collectivités de plus de 50 000 habitants, a été présenté par Servane Courtaux, adjointe à la transition écologique. Il s’articule en sept chapitres qui synthétisent 17 objectifs de développement durable adoptés par les Nations unies en 2015. L’élue a rappelé l’engagement de la ville en ce domaine depuis le premier plan climat énergie territorial en 2007, cinq ans avant que ce ne soit une obligation légale.

C’est voté

Droits des étrangers : des manquements graves
La municipalité a émis un vœu adressé au ministre de l’Intérieur et au préfet, pour dénoncer la situation inacceptable des étrangers sollicitant un rendez-vous à la préfecture. Celle-ci a en effet mis en place en 2018 une procédure dématérialisée sur son site Internet et depuis quelques mois, il est quasiment impossible d’obtenir un rendez-vous pour un titre de séjour ou un renouvellement. Cela a pour conséquence de placer les personnes en situation d’irrégularité administrative et d’empêcher l’ouverture de droits, tels que l’accès à la CMU, au RSA et au marché de l’emploi.

Un budget très contraint
Un mois avant le vote du budget 2021, premier du mandat, le rapport d’orientations budgétaires (ROB) a été présenté dans un contexte de crise sanitaire et sociale, de dépenses supplémentaires et de perte de recettes pour la ville. « On aurait pu espérer que l’État appuie sur le bouton pause », note le maire, Patrick Jarry. Or il n’en est rien puisque la ville, qui se mobilisera pour tenir ses engagements, n’obtiendra pas un centime de dotation globale de fonctionnement (DGF) et devra payer plus de 17 millions d’euros de péréquation. (Contribution que doit verser la ville à deux fonds de solidarité entre communes. Depuis plusieurs années, le maire, Patrick Jarry, dénonce son mode de calcul qu’il considère injuste. En 2018, la contribution de Nanterre s’élevait à 233 euros par habitant alors que celle de Neuilly était de 163 euros. La ville demande à l’État de renforcer le critère du revenu médian de la population dans le mode de calcul pour corriger cette anomalie.)

Prochain conseil municipal

Lundi 22 mars à 19h, salle des congrès 118, rue du 8-Mai-1945

Dès à présent et jusqu’au 10 mars, posez vos questions (1 000 signes maximum) pour le prochain conseil par mail : questionconseilmunicipal@mairie-nanterre.fr ou par courrier (Mairie de Nanterre – 88, rue du 8-Mai-1945 – 92000 Nanterre).

Conseil municipal du 9 février 2021