Nanterre info - 461 : Avril 2021

Archives

Mode d'emploi

Collapse

Uncollapse

elu-jeanlucjathieres.jpg Votre élu
Jean-Luc Jathières, conseiller municipal délégué aux retraités et aux seniors

En chiffres

Plus de 1500
Nanterriennes et Nanterriens de plus de 75 ans vaccinés à la mi-mars sur les 3 250 personnes reçues au centre de vaccination de l’hôpital.

500
résidents des Ehpad de Nanterre vaccinés.

4 500
personnes par semaine, pourront être vaccinées à l’espace Chevreul, qui ouvre le 6 avril, si le nombre de doses de vaccin le permet.

Toute personne éligible à la vaccination peut appeler le standard municipal au

01 84 60 47 81

Retour En avant

Séniors

Toujours aux côtés des seniors

Propos recueillis Olivier Ruiz



La crise sanitaire frappe tout le monde depuis un an. Comment les seniors à Nanterre sont-ils accompagnés dans ces moments difficiles ?

Jean-Luc Jathières : Depuis le début de l’année et le démarrage de la campagne de vaccination, nous sommes intervenus sur un plan médical. Un numéro de téléphone pour faciliter la prise de rendez-vous a été ouvert et nous avons mis en place un accompagnement des seniors pour leurs déplacements sur les lieux de vaccination et, plus généralement, pour leurs rendez-vous médicaux. En mars, nous avons transporté 17 personnes par semaine en moyenne. Mais avant d’aller plus loin, je veux vous dire que toutes les dispositions prises depuis un an n’ont pu être mises en œuvre que grâce à une forte implication des agents du pôle seniors, du CCAS (centre communal d’action sociale) et des renforts des agents d’autres directions de la mairie, au plus fort de la crise notamment. Elles et ils ont été en première ligne face à des personnes isolées, inquiètes et pour certaines atteintes par la Covid.

Les adaptations à cette situation inédite ont été mises place rapidement et avec efficacité. Quelles sont les raisons de cette réussite ?
J.-L. J. : Je crois que la principale raison tient dans cette politique d’accompagnement que mène la ville de longue date, au savoir-faire et à l’engagement de ses agents. Dès les premiers jours suivant le confinement, l’accroissement des besoins des personnes âgées les plus fragiles a pu être pris en compte et des réponses adaptées ont pu être apportées. Pourtant, quand on sait que les plus de 60 ans représentent 15 % des Nanterriens, ce n’est pas facile. Plus de 14 000 personnes forment cette population diversifiée, composée en réalité de deux ou trois générations. Leurs attentes et leurs besoins sont très variés. Collectivement, nous avons su nous tourner vers les plus vulnérables. Élu il y a un an et en fonction depuis mai dernier, j’ai vraiment été frappé par cette capacité.

On l’a vu dans le précédent numéro de Nanterre info (p. 6-7), la crise a un coût…
J.-L. J : Oui, et… ? À l’heure où nous allons voter le budget [Ndlr : au conseil municipal du 22 mars, voir p. 10], qui peut nous dire qu’on dépense trop ? À ceux qui le pensent, la crise vient et continue de leur donner tort. Cet argent, pour les seniors, c’est un accompagnement concret de la dépendance : service de maintien à domicile, foyers-restaurants, ateliers de prévention. C’est aussi le suivi au quotidien par téléphone des personnes handicapées ou vulnérables, du soutien psychologique. Nous avons doublé les tournées de portage à domicile durant le premier confinement. Aujourd’hui encore, il y a un surcroît de besoin et donc d’activité pour ces secteurs.

Comment prépare-t-on les mois à venir ?
J.-L. J. : Depuis plusieurs mandats, la politique de la ville de Nanterre en direction des seniors peut être formulée ainsi : leur garantir toute leur place dans la ville. Ils contribuent pour une part essentielle à la vie locale, qu’elle soit économique ou associative. D’ailleurs, bon nombre de structures caritatives, de clubs sportifs et même de centres culturels et sociaux ne pourraient pas fonctionner sans leur soutien, sans oublier l’espace amitiés et loisirs des seniors de la ville. Mais n’oublions pas que parmi les 60-74 ans, on dénombre 20 % de ménages pauvres, l’avancement en âge peut fragiliser. Malgré des finances de plus en plus réduites, un désengagement de l’État, et aussi le département qui pourrait faire beaucoup plus dans son domaine de compétences qu’est l’action sociale, l’objectif de notre majorité est de maintenir un niveau de prestations sociales suffisant pour que ces seniors ne sombrent pas. Nous tentons, dans le respect des contraintes sanitaires, de maintenir quelques activités mais l’espoir de tous est de sortir au plus vite de cette crise, de retrouver rapidement une vie normale. Nous espérons que le deuxième semestre sera l’occasion de renouer avec sorties, thés dansants et banquets, mais aussi avec les évènements festifs fédérateurs pour tous auxquels ils participent avec bonheur. Forts de tout cela, nous pourrons tenir nos engagements de développer l’entraide autour du soutien scolaire, du tutorat et d’initiatives de parrainages.

Votre élu
Jean-Luc Jathières, conseiller municipal délégué aux retraités et aux seniors

Orientez votre tablette horizontalement pour profiter des contenus enrichis.

logotest5.png Notre Emag ne prend pas en charge la lecture sur mobile pour le moment. Nous vous invitons à le consulter sur tablette ou ordinateur. Continuer tout de même