Nanterre info - 448 : Novembre 2019

Archives

Mode d'emploi

Collapse

Uncollapse

12-13-NI448-Dossier-p12-13.jpg

En chiffres

15 avril 2016

Réactivation du déploiement de la fibre à Nanterre lors des Assises pour la ville. 13 500 foyers étaient éligibles à la fibre en 2012. Ils seront 40 000 au 31 décembre 2019.

2 000

foyers ont participé en 2017 à l’enquête de recensement des besoins lancée sur participez.nanterre.fr

89

armoires de rues ont été installées.

130 km

de câbles ont été tirés.

Retour En avant

100 % FIBRE

94% des foyers nanterriens sont aujourd’hui raccordés ou raccordables à la fibre optique. Soit près de 40 000 logements. Pour atteindre les 100 %, il faudra patienter quelques semaines.

Après l’inauguration de la dernière des quatre-vingt-neuf armoires de rue, le 8 octobre dernier, et leurs 10 600 prises désormais installées, les travaux de déploiement du très haut débit s’achèveront à la fin de cette année. Une très bonne nouvelle pour les habitants qui se languissaient de voir l’ensemble du territoire communal raccordé au réseau FFTH (de l’anglais fiber to the home, fibre jusqu’au domicile).

À l’arrêt depuis 2014, le déploiement est repassé en mode actif au printemps 2016 avec la signature, lors des Assises pour la ville, d’une convention entre Orange, l’office HLM de Nanterre et la ville. Seuls quelques grands ensembles, zones les plus denses, étaient alors éligibles au très haut débit. Les zones pavillonnaires, plus particulièrement celle du Plateau-Mont-Valérien, classées « basse densité », et les immeubles de moins de douze logements, étaient eux boudés par les opérateurs au motif d’une moindre rentabilité commerciale. Une enquête permettant de recenser les besoins des habitants et de dresser une carte interactive des secteurs les plus en demande a été réalisée sur la plateforme participative (participez. nanterre.fr). Avec plus de 2 000 contributions, preuve a été faite du potentiel de Nanterre. Face à ce constat, Orange s’est positionné pour réaliser les travaux de câblage et d’installation des fameuses armoires de rue. Mutualisées, celles-ci permettent à l’ensemble des opérateurs qui le désirent de s’y raccorder. Du côté des équipements publics communaux, même calendrier : la connexion au très haut débit sera terminée au tout début de l’année 2020. À ce jour, l’ensemble des crèches, écoles maternelles et centres de loisirs sont en cours de raccordement. Seuls deux groupes scolaires, Jacques-Decour et Robespierre, ne le sont pas. Pourquoi ? Des obstacles dits de génie civil, notamment de configuration de la voirie aux abords des établissements, nécessitent des travaux importants pour pouvoir passer les câbles. Les services techniques de la ville travaillent activement pour débloquer au plus vite la situation.

Enfin, du côté des entreprises, le fibrage est achevé jusque dans les cinq zones d’activités. Si les grandes entreprises sont raccordées au très haut débit depuis le début des années 2000 – le financement des travaux de raccordement n’étant pas un frein pour elles –, la situation était plus complexe pour les PME, petites et micro-entreprises. Mais aujourd’hui toutes peuvent prétendre à un abonnement professionnel. Un vrai plus pour l’attractivité économique de Nanterre.

Orientez votre tablette horizontalement pour profiter des contenus enrichis.

logotest5.png Notre Emag ne prend pas en charge la lecture sur mobile pour le moment. Nous vous invitons à le consulter sur tablette ou ordinateur. Continuer tout de même